Pédalier compact ou triple plateau

Pédalier compact ou triple plateau

Lorsque j’ai démarré le vélo, il y a un peu plus de 20 ans – en cyclotourisme à l’époque – l’alternative était claire. Aux coursiers, les doubles plateaux (de type 52/39); aux cyclotouristes les triples. Je schématise, bien sûr. Cependant, les spécialistes du sport cycliste n’auront pas oublié qu’en 1981 Giovanni Battaglin a gagné le Giro en utilisant un triple plateau en haute montagne.

Les épreuves de cyclosport n’ont été créées qu’en 1982, avec la célèbre Marmotte. En 1992, c’était le tour de l’Ardéchoise, puis en 1993 de l’Etape du Tour, toutes aussi célèbres. Le niveau des cyclosportives s’élevant d’années en années (les « montagnardes » étant aussi de plus en plus prisées, même s’il y a actuellement une tendance de la part des engagé(e)s aux parcours n’excédant pas les 150 kms),  et tout le monde n’ayant pas les moyens d’emmener un 52/39 sur tous les terrains, l’arrivée du pédalier compact au début de notre millénaire actuel fut une aubaine pour des pratiquants comme moi.

 Etant allé (re)voir sur internet ce qui se disait à l’époque à ce sujet, on voit que le compact n’avait pas spontanément conquis tout le monde. Aujourd’hui, il a ses adeptes et à l’inverse, peut être pas des opposants fermes, mais des sceptiques. Je parle toujours de la population des cyclosportifs que l’on retrouve dans le milieu des classements des cyclosportives, ainsi que des cyclotouristes « orientés » sport.

Les avantages et inconvénients du triple

Le triple plateau offre des combinaisons permettant de « grimper des murs », avec par exemple un petit plateau de 30 dents associé à un pignon de 25 dents, soit un développement de 2.56 mètres.  J’ai même vu des montages avec un petit plateau de 28 dents (2.29 m.). Toutefois, le triple présente des inconvénients. Je citerai dans le désordre le poids, le croisement de chaîne, des chevauchements de développements, de fréquents changements de braquets. On connaît tous les sauts de chaîne lors du passage sur le petit plateau, toujours au plus mauvais moment car c’est lorsque la pente augmente fortement qu’on en a besoin. La fourchette du dérailleur avant doit en effet permettre de passer de l’un à l’autre de 3 plateaux; le réglage est donc très fin.

Pour une cassette de 10 pignons, le nombre de développements utiles est très inférieur à 30 car il y a beaucoup de chevauchements. Ainsi, dès le 52/17 (6.52 m.) on a l’équivalence en 40/13 ( 6.56). En fait quand on regarde le tableau des développements d’un 52/40/30 associé à un pignon 10 étalonné de 13 à 25, on note que tous les développements proposés par le plateau de 40 sont permis soit par le 52, soit par le 30.  Sans doute que ce constat est quelque peu abrupt car d’aucuns diront avec raison qu’il est préférable d’enrouler un 40 plutôt qu’un 52 ou à l’inverse un 30, afin de maintenir une bonne cadence de pédalage.

La réponse du compact

On voit que le pédalier compact apporte une réponse intéressante aux inconvénients ci-dessus. Ses avantages sont encore accrus par l’arrivée des cassettes 11 dents, en autorisant des configurations proches d’un triple en ce qui concerne les petits développements.

Le compact allège le pédalier, simplifie la transmission (passage sur deux plateaux au lieu de trois), facilite une meilleure ligne de chaîne (moins de croisement de chaîne) et couvre à peu près tous les dévellopements utilisés avec un triple.

Personnellement, je roule depuis 5 ans avec un pédalier compact 50/34, associé à une cassette 10 pignons 12/25, et j’en suis très satisfait.  J’avoue cependant qu’avec un braquet de 34-25, mon plus petit développement (2.90 m.) est un peu trop gros sur des montées pentues (alors que mon ancien vélo, monté en triple, descendait jusqu’à 28-23 ! soit 2.60 m.), mais en danseuse – ce qui au passage décontracte le dos – ça passe.

12131415161719212325
508.898.207.627.116.676.275.615.084.644.27
346.045.585.184.834.534.273.823.453.152.90

Alors, choisissez bien votre transmission après avoir étudié les différents cas de figure par rapport à votre pratique, et faites-vous plaisir sur tous les terrains.

 

77 réactions au sujet de « Pédalier compact ou triple plateau »

  1. J’ai acheté au mois d’avril dernier un LAPIERRE SENSIUM 100. Sur les conseils du vendeur j’ai pris un compact, avec pédalier 50-34 et à l’arrière une cassette 11-28. J’avoue que j’étais très inquiet de voir ce que cela donnerait en montagne car jusqu’à présent je louais toujours un SCOTT en triple plateau. Et bien je n’ai pas été du tout deçu du résultat. En 34/24 on peut déjà presque tout faire et quand vraiment ça coince on passe au 34/28, qui est l’aquivalent d’un 30/25 de triple plateau. Le fait de n’avoir plus que 2 plateaux simplifie « la vie » et évite effectivement les chevauchement de développements. Je ne peux que conseiller le compact.

    1. Ce commentaire rejoint ce que je pense personnellement et que j’ai déjà exprimé dans mon blog. C’est certain qu’avec un 34/28 (2.59 mètres à chaque tour de manivelle), on passe partout. Moi-même j’utilise pour les grands cols une cassette 12/27 avec mon compact (2.69 m.). Le truc, c’est que tout doit être réglé au poil car quand la chaîne est sur le 27, il ne reste pas beaucoup de place entre le pignon et la roulette supérieure du dérailleur. Au début, il me semblait que ça touchait un peu par moment. Alors, je pense qu’avec le 28 dents, tout doit être réglé parfaitement..

  2. bonjour,

    Etant un cyclo d’un certain âge « 71 printemps » je suis toujours intérréssé par les discusions sur les braquets ,n’ayant plus les jambes d’antant ,j’utilise un compact un peu spécial Plateaux TA 46 dents et un 34 dents,derriere la nouvelle cassette Campa Centaur 12X30;j’ajoute que je pédale a 90% dans les bosses du pays basque ,je n’ai aucun probléme de passage de « vitesses » et permet dans ce montage d’avoir une chape moyenne , rapport a une chape de triple en général « assez disgracieuse.Mais tout cela est une affaire personnelle .

    1. J’ai envie de dire: qu’importe le montage (pour autant bien sûr qu’il reste cohérent techniquement), pourvu qu’on ait (non l’ivresse, quoique celle des montagnes …) de l’aisance dans sa pratique. Si ce montage compact vous convient, c’est parfait. Avec un 34/30, vous passez partout. Il n’y a que sur des faux-plats descendants que le 46/12 me paraît trop juste, mais ce ne doit pas être un problème pour vous, semble t’il. Bonne continuation dans votre belle région que je ne connais … qu’en voiture.

  3. Bonjour,

    J’aimerai avoir des conseils sur un montage que je souhaiterai.
    je possède actuellement un petit peugeot double plateau 7 pignons.
    Habitant dans les hauteurs de paris, la difficulté que je rencontre est l’effort à fournir pour monter quotidiennement cette cote! Je souhaite pour plus de confort équiper mon vélo d’un triple plateau, tout en gardant la possibilité d’un développement important pour le plat et les descentes.
    Que me conseillez-vous en terme de dimensionnement au niveau du pédalier ainsi que de la cassette?
    Mon pédalier doit etre un 52/42(ou 39) et en revanche ma cassette n’est pas d’origine (ca doit être pour ca que je ne la parcours pas en entier… 🙁 )

    1. Bonjour,
      La 1ère chose est de savoir si la boîte de pédalier du cadre accepte facilement le montage du pédalier que vous aurez choisi. Si vous ne le savez pas, seul un vélociste pourra vous le dire. En effet, il existe plusieurs normes, pas toujours compatibles.
      Ceci étant résolu, je préconise un pédalier triple, 52/42/32, avec une cassette 10 pignons étagée 12-25 par exemple. Avec ça, Montmartre (ou autre quartier) se passera aisément. Evitez les panachages (pédalier, dérailleur, cassette) pour faire en sorte que les vitesses passent nickel.

  4. bonjour je suis un cyclo,j ai lu ces commentaires je vais avoir un look 695 qui est équipé d un pédalier compact 34/50, je suis inquiet car aujourd hui j ai un triple 30/40/50( avec cassette12/25 en 10vitesses)mon inquietude ne viens n on pas par le triple car je n utilise jamais le 30, mais par le fait d avoir sur le look un 34 petit plateau et un 50, car j ai l habitue d utiliser le 40 dents avec en roue libre le16/15/14 en evolution de randonnée,nota j ai peur sur le look 695 on ne puisse mettre un 40 dents en pédalier et que 50 dents soit dur a tirer tout au long du parcourt et que le 34 dents obligera a trop mouliner ? quand pensez vs cordialement un cyclo qui souhaite avoir un conseil des experts

    1. Bonjour,
      Deux remarques préliminaires. D’une part, il faut savoir que le LOOK 695 est un excellent vélo de compétition et de cyclosport (pour une pratique très sportive). Le cadre, très rigide, donne ses pleins effets à une bonne vitesse (dès l’approche de 30 k/h sur le plat); il est donc pénalisant à basse vitesse. D’autre part, il faut avoir à l’esprit que le passage d’un triple au compact demande une sorte d’acclimatation. Mais dès que l’on a pris l’habitude du compact, on ne sait (veut) plus rouler sur un triple. Personnellement, je trouverai dommage de monter un triple sur une telle machine.
      Maintenant, pour répondre à votre questionnement, je dirais en premier lieu qu’il faut oublier vos développements précédents, et acquérir un nouveau coup de pédale. Je suppose que ce vélo est monté en Shimano (sauf montage à la carte à votre initiative) ce qui ouvre de belles possibilités. Le 105 se fait notamment en 12-27 et 11-28; l’ultegra va jusqu’au 12-30.
      Rouler avec un 50 n’est pas handicapant (sur le plat) pour autant qu’on dispose de 12 dents derrière (voire 11). On peut aussi rester longtemps sur le 50, en utilisant les pignons de 17 à 21 dents (selon les possibilités de la cassette choisie). Vous serez ainsi sur des plages de développements comparables à celles que vous employez fréquemment.
      Enfin, pour les bosses, le 34×28 (2.59 m.) donne quasi le même résultat que votre ancien 30×25 (2.56 m.). Attention cependant que la longueur de la chape du dérailleur arrière autorise l’utilisation des grosses cassettes.
      En conclusion, je préconise le compact 50/34 avec une cassette 12-27. Il n’y a que pour la montagne qu’il faudrait monter une cassette du type11-28 voire 12-30.
      J’espère que vous pourrez conclure.
      Louis.

  5. pas du tout d’accord.même si certains rapports font doublons avec un triple il est beaucoup plus facile et véloce d’emmener un très petit plateau.exemple 30×25 au lieu de 34×28.plus on avance en âge plus le triple s’impose.en plus seul le triple permet justement de combiner développement adéquat et ligne de chaine parfaite.à la seule condition d’avoir quelques notions de mécanique et l’expérience du changement de braquet en compétition.le gain de poids du compact est dérisoire.en bref pour les vieux cyclos,et même bien d’autres,le compact est une hérésie purement commerciale que les fabricants sont en train d’imposer pour raison de standardisation et donc de marge.

    1. L’intérêt d’un blog, c’est que c’est aussi un lieu d’échange. Chacun peut s’exprimer et c’est très bien comme cela. Je prends donc acte de votre position et de vos arguments. Adepte depuis 7 ans d’un pédalier compact à ma grande satisfaction (je ne suis pas assez costaud pour emmener un 52/39), je passe partout avec, en associant selon les circonstances la cassette qui me convient. Je précise que je ne suis pas un jeune cycliste. Et on trouve des compacts sur les vélos de cyclistes de tout âge. Pour autant, j’admets tout à fait que l’on puisse préférer le triple. Donc, ne changez rien à vos habitudes.
      Louis

  6. le 34/28 équivaut à un 30/25 en triple, certes… c’est l’argument de tous les pro-compact… mais pour avoir un 30/28, il faut forcément avoir un triple ! et c’est la même chose pour un 55/11 !

    et moi je monte toujours plus facilement avec des plus petits braquets, même s’il j’ai un plateau en plus qui me rajoute 50g.

    1. Je vois que cet article fait réagir, tant mieux, cela fait vivre mon blog.
      Je sais bien qu’il y a les pro-triple et les pro-compact. Le triple a des avantages, c’est certain; les fabricants d’ailleurs ne s’y trompent pas en commercialisant des transmissions triple de haute qualité. J’ai même lu quelque part que le triple faisait une remontée.
      Chacun choisi ce qui lui convient le mieux. Pas de problème. Mais pour revenir au compact, je considère qu’on peut mouliner dans les grimpées avec une grosse cassette (pignon de 28 ou 29 dents, on trouve même du 30), mais bien penser à disposer d’une chape moyenne, voire longue, pour que tout passe correctement.
      Quant au 30×28, il me laisse perplexe (développement de 2.29 m.). C’est pour grimper quoi ?

      1. avec l’age les forces s’en vont alors avec des braquets de 30×28 voir des 30×30 = 2m10 on peut passer sur les cols les plus difficile et sur des longues distance
        en vous souhaitant de bonne pédalades

      2. tout a fait , avec les années , plus les problèmes de santé , qui sont la , mais avec toujours l’ envie de faire du vélo, et de continuer a grimper de grands et bons cols , en juin ,, l’ izoard , le triple , en 30/28, ma permis de faire l’ ascension , de ce très joli col, au départ de guillestre ,

        1. Bonjour, je ne suis pas bien vieux mais j’avoue que le 30×28 pour des pentes à plus de 10-12%, c’est super confortable pour avoir une bonne cadence de pédalage !

  7. Merci pour cet article fort intéressant.

    J’aimerai trouver un vélo adapté à mes besoins, j’ai l’impression de demander la lune : Pas vraiment sportif, je ne roule pas « vite », mais longtemps (j’essaie !). Je cherche donc un vélo avec un géométrie confortable, simple mais durablement fiable, qui me permettrait de rouler quelque soit la route, la fatigue, les heures passés en selle…

    Je lorgne donc sur les triple (réflexe du vtt…) mais je me rends compte que certains compacts 50/34 sont en K7 11/32… ..ce qui offre une amplitude plus importante que des triples 50/39/30 et K7 11/25 (plus petit braquet sur le compact, grands braquets identiques !).

    A part une progression entre les vitesses plus fine sur triple, quel argument y aurait-il pour ne pas prendre un compact ? (les petits braquets progressent de 60cm en 60cm sur le compact, moitié moins sur le tripe).

    (Les vélos comparés sont l’Audacio 300 de Lapierre et le Secteur Sport de Spécialized)

    1. Bonjour,
      Pour le type de pratique indiqué, ce qui convient c’est d’abord un cadre adapté à sa propre taille (taille du cadre: longueur entre-jambes X 0.66), potence courte pour ne pas s’allonger sur le vélo, hauteur du cintre suffisante pour relever le buste (soulage les lombaires), pneus en 23 voire 25 mm de section, selle confortable.
      J’ai pas compris les 60 cm. En effet, sur une transmission compacte, les petits braquets vont de 9 à 12 cm (plateau de 34 dents); sur le triple, de 8 à 9 cm (plateau de 30 dents).
      Arguments: le compact est un choix plus sportif que ce qui est indiqué dans la question, pédalier allégé, meilleure ligne de chaîne, gestion du dérailleur facilitée quand il n’y a que deux plateaux. En revanche, sur certaines portions de route (montée de faible pourcentage), on peut hésiter entre le grand plateau (52) et le petit (34).
      Le triple est forcément un peu plus lourd, mais il permet des développements très petits pour grimper des pentes ardues plus facilement. Et le plateau intermédiaire (40 ou 42) constitue un moyen terme intéressant tant que le % reste faible.
      32 dents à l’arrière, pourquoi pas, mais attention à la chape du dérailleur AR: une chape longue s’impose.
      En conclusion, je considère qu’en cyclotourisme pure, le triple s’impose, alors que le compact conviendra mieux à ceux qui ont un tempérament plus sportif .
      Quant aux vélos mentionnés, ils sont très bien tous les deux.
      Louis

      1. Question d’un novice : qu’entendez-vous par « chape longue » ? et un compact 50-34 peut-il est compatible avec une cassette 10 vitesses 11-32 (pour avoir quelque chose de similaire à un triple 52-42-30 avec cassette 11-28) ?
        Merci

  8. Bonjour , je suis équipé d’ un compact 39-50 que j’ utilise toute l’ année avec une k7 13-25 , dans les cyclosportives quelques fois je suis trop juste avec le 50-13 dans les descentes mais sans me faire lacher , par contre le 39 -25 me permet de passer partout (en Bretagne je précise) sans me faire trop mal aux cuisses.
    Mais en montagne je met le 34 et une k7 13-27 et là je trouve que c’ est dur pour moi (je suis plus à l’ aise en moulinant), aussi j’ ai essayer ma k7 de vtt (32 dents au maxi ) soit:34-32 !! lors du bcmf de Limoux en juillet , et le col de Paillères (2001 m) est passé à 10 km/h ainsi que le col de Pradel à suivre . C’ était un essai pour savoir comment faire pour l’ été prochain (traversée des Pyrénées en 6 jours et 18000 de dénivelé ) , peut-on mettre un 32 dents sur un pédalier compact avec une k7 allant jusqu’ à 30 dents ? Pour moi ce serait l’ idéal.
    Laurent.

    1. Bonjour,
      Tout d’abord, désolé pour le retard. Le couple 50/34 est basé sur un équilibre entre l’association des deux plateaux et l’étagement de la cassette utilisée. Mais l’écart entre les 2 plateaux a ses limites. Certains pratiquants passent à 50/36, estimant que le 34 est pénalisant pour eux. A l’inverse, descendre à 32 dents, c’est accroître l’écart entre les plateaux, d’où une difficulté mécanique de remonter à 50 dents. D’autres peuvent associer un 32 à un 48 pour garder le même écart.
      Pour l’arrière, dès qu’on parle de grosses cassettes, au-delà de 28 dents, il est nécessaire de disposer d’une chape longue sur le dérailleur. C’est disgracieux esthétiquement, mais très efficace car il faut étirer le mieux possible la chaîne pour que les différents composants du dérailleur ne se touchent pas. En conclusion, pour escalader des gros pourcentages, le mieux est de passer au triple si on pense être un peu juste avec un compact. Sinon, un compact de 50/34 associé à un cassette montant jusqu’à 30 dents – avec chape longue – me semble convenir pour passer partout (2.42 m. de développement au plus petit). Cela permet de mouliner correctement (75 à 80 rpm, c’est déjà beaucoup; plus, il faut en avoir les moyens et que le couple coeur/poumon suive) dans les montées pentues. Et si sur les % avoisinant les 12 ou14, cela oblige à pédaler un temps en danseuse, je pense que c’est bien, car ça soulage les lombaires et décontracte les muscles.
      Cordialement,
      Louis

      1. changement de groupe !!

        je vais remplacer mon groupe ultegra triple par sram red compact 10 V

        cassette sram 11/36 ( xx avec son derailleur ) et 34/50 avec ca,plus de problémes en cote .j,avais deja ce montage sur mon vtt groupe xx
        Georges

  9. Bonjour Louis,

    Je voudrai redorer le blason du plateau de 39 intermédiaire (je suis en 9v, mais 10v sera identique)
    – la ligne de chaine est idéale, le 39 est aligné avec le pignon médian
    – le dérailleur avant dispose de 2 positions dédiées au plateau médian, une permet de passer 8 pignons, l’autre d’aller chercher le grand pignon
    – toute la K7 peut être utilisée, avec moins de croisement qu’en 50×21 ou 34×13
    – les braquets s’étalent de 39×26 (équivalent 34×23) à 39×14 (équivalent 50×18) avec un étagement régulier
    – le 39 offre un excellent compromis facilité de relance/inertie qui permet de ne pas être planté comme sur la plaque, ni d’avoir l’impression de mouliner dans le vide à 90 tours/min comme sur un 34
    – le passage de plateau 50-39 est d’une fluidité parfaite, avec juste un ou deux pignons à changer en gardant la cadence de pédalage, rien à voir avec la chute de chaine du 50 vers le 34 et sa rupture de cadence
    – le 30 ne sert que pour les cols longs et pourcentages marqués, donc le passage 39-30 est très très occasionnel.
    – on emmènera mieux un 39 qu’un 34 dans les pourcentages moyens (enfin selon son niveau !)

    En pratique, je roule comme avec un double et occasionnellement je passe le 30 !

    Le truc est d’avoir le bon braquet mini sur le 39 pour passer les difficultés les plus courantes.

    Anecdote : un ami plutôt costaud rouleur, bon poids, sur un parcours bien vallonné (avec passages à 7 et 9%) s’est étonné de faire un meilleur temps avec son double (52×39) que son compact (50×34) ! Tout simplement parce que dans les pourcentages intermédiaires, là où il tardait à quitter le 50 et à tomber sur le 34, il passait plus souplement sur le 39, en préservant ses jambes pour le roulant.

    De mon point de vue, le compact peut se résumer à « rouler le plus possible sur la plaque en croisant la chaine à fond » et tous les arguments sur le poids, la simplification, l’esthétisme sont du pur marketing, bien relayé sur les blogs ;-). L’occasion aussi de rendre des pièces incompatibles et de forcer au renouvellement.

    Je ne dis pas que le compact ne peut pas convenir, je sais que le 52 est un peu hard pour les non compétiteurs, mais :
    – un bon cyclo qui tourne à 30km/h est capable d’emmener un 39 en côte, donc autant passer en 50×39 avec un gros pignon de secours.
    – un cyclo moyen va chercher à tirer la plaque le plus possible à des cadences parfois faiblardes pour ne pas mouliner sur le 34 et en côte raide sera trop juste sur le braquet le plus court (pour preuve, on commence à voir arriver des K7 12-30 (!!), bravo l’étagement)

    Allez, longue vie au 39 et double, compact, triple ou pignon fixe, bonne route à tous 🙂

    1. Bonjour,
      Excellent plaidoyer pour la transmission classique 52X39 qui, j’en suis sûr, satisfera les adeptes. Je pense qu’il n’y a pas de combinaison miracle applicable à tous, mais juste une offre (très) diversifiée qui permet à chacun d’adopter la formule qui lui convient le mieux. J’aime donc bien la conclusion du commentaire.
      Louis

  10. Bonsoir

    En fait moi j’ai ptratiqué le triple et maintenant sur compact rotor 34-50 et 11-32
    en casette sur sram apex ou autre dailleurs..

    Pour ceux qui ne comprenne pas a quoi sert un 30*28,tout dépend…si on monte un col ou deux ou même trois ca peut passer…
    mais par exemple sur un BCMF ou BRAde 240 km avec une bonne dizaine de cols ou un luchon bayone cela s avere pratique pour gerer l’effort sur la longueur mais evidement touet depend du niveau, le triple est prisé des Cyclotouristes comme moi
    (j’adore le compact mais regrette le triple dans les long effort en montagne)
    Sportivement

    1. Bonjour,
      Je suis moi aussi un adepte convaincu du compact. Cependant il me paraît évident que pour beaucoup d’entre nous, l’utilisation d’un triple est LA solution quand il s’agit d’enchaîner plusieurs cols de haute montagne sur une distance dépassant les 200 kms. Mais pour ce qui me concerne, je ne fais plus ce genre de challenge. Je me fais plus plaisir sur des 150 à 180 kms (avec des grands cols) et un compact.
      Cela étant, c’est bien de témoigner sur ce sujet; cela intéresse beaucoup de pratiquants.
      Cordialement,
      Louis

  11. Bonjour,
    En tant q Velotaf essentiellement et pr me faire plaisir un peu dans les monts de VAUCLUSE, je pense opté pour le Giant Escape RX1 qui propose un pédalier compact 48×34 avec une cassette de 11×32
    Qu’en pensez vous? Merci

    1. Bonjour,
      C’est sûr qu’avec une telle transmission, vous passez partout, le Ventoux compris sans peiner. La combinaison 48 X 32, ça fait 3.20 mètres. Personnellement je trouve que c’est un trop petit braquet – mais je ne connais pas votre « profil » (âge, poids, pratique …) – qui oblige à beaucoup mouliner. A un certain rythme c’est usant: coeur, jambes. Maintenant ça dépend de la cadence.
      En tout cas, avec un tel braquet, aucun souci à avoir nulle part.
      Cordialement,
      Louis

  12. Bravo à tous
    On apprend beaucoup en vous lisant. Mais pour se recoonaître il serait interressant de connaitre pour chacun,
    1- votre niveau (et nombre d’années de pratique)
    2- votre age
    3- votre matériel
    merci

    1. Bonjour,
      C’est presque une question existentialiste que vous posez. C’est évident que le « profil » des cyclistes qui postent des commentaires est hétérogène, avec une constante: la passion du vélo. Pour ce qui me concerne, mon site n’a pas – volontairement – une cible très marquée. Mes articles s’adressent soit à des nouveaux pratiquants, soit aux cyclosportifs (enfin, pas les cracks qui n’ont pas besoin de moi. D’aucuns diront que c’est un peu une auberge espagnole, chacun y trouvera ce qu’il vient chercher.
      Cordialement,
      Louis

  13. Je reviens juste de la JPP 9 de cœur conforté dans mon choix du triple (50-39-30). Je n’ai pas compté le nombre de concurrents que je doublais en montée avec des compacts alors même que je pédalais à 65 RPM dans Romme ou Joux Plane. Je me sens beaucoup mieux autour de 85 RPM dans les ascensions vu mes pattes de sauterelle… mais j’ai fait avec histoire de ne pas me mettre dans le rouge.
    Je pense que la combinaison 52-42-32 et 12-28 concurrencerait sérieusement l’intérêt des compacts.
    Si jamais quelqu’un sait sur quelles marques on trouve cette combinaison (je sais que Bianchi en fait), je serais heureux de l’apprendre bien que je me doute que sur ce blog se retrouvent une majorité d’adeptes du compact.

    1. Bonjour,
      Les plateaux 52/42/32, c’est classique. Pour la cassette 12-28, on en trouve chez BBB (10 V), Miche (10 et 11 V), Shimano (11V), Sram (10 V).
      Ainsi équipé, le plus petit développement (32 X 28) est de 2.44 m. Cela permet de passer partout.
      Pour en revenir à mon blog, j’ai déjà traité le sujets à travers les 2 combinaisons (triple et compact). Pour ce qui me concerne, c’est vrai que je suis un adepte du compact (mon plus petit est un 34 X 27= 2.69 m.). mais j’admets évidemment que des pratiquants se sentent plus à l’aise avec un triple. Pas de problème. L’important est d’employer la solution qui convient le mieux.
      Cordialement,
      Louis

  14. Bonjour,
    Avec un 34X28, le dévelopement est de 2.59 m. C’est bien, ça permet de passer presque partout, en danseuse un moment si la pente l’impose. Ramener le petit plateau à 36 (petit dévelop. ramené à 2.74), c’est une solution que retiennent certains cyclistes qui « se sentent » entre le double plateau classique et le compact. Compte tenu de ce que vous me dîtes (votre profil de pratiquant), c’est une idée intéressante. Dans tous les cas, limiter l’écart entre les 2 plateaux à 16 dents maxi (c’est le cas avec le compact 50X34).
    Cordialement,
    Louis

  15. Bonjour.
    Cycliste depuis toujours (vtt et route) j’utilisais dans mon jeune temps (j’ai 61 ans) exclusivement 42×52 et départ 13 à l’arrière.
    Avec les années j’ai modifié mon style de pédalage, beaucoup plus « rond » qu’avant avec une vitesse de rotation plus importante. Récemment j’ai monté (au désespoir de mes copains de club) un impact stronglight triple en 28/38/48 avec manivelles de 175et couronne de 27 à l’arrière. Que du bonheur dans les cols. Avec l’expérience, on anticipe les changements de plateaux et j’ai toujours une roue de secours en cas de moins bien. Je reste aussi dans les roues de mes collègues sur le plat qui tirent pour la plupart beaucoup trop grand.
    Bonnes vacances à tous. Daniel

  16. Bonjour, merci pour cet article intéressant et ces commentaires fort instructifs !
    J’aurais cependant une petite question technico-mécanique : sur le même vélo, est-il possible de passer d’un pédalier triple (type 50*40*30) à un pédalier compact (type 50*34) ? Pour ce faire, quels sont les composants qu’il faudra changer ?
    Merci beaucoup !
    David.

    1. Bonjour,
      On peut toujours passer d’un pédalier double à un compact. L’idéal, pour que tout fonctionne parfaitement, est de changer tout le groupe de transmission: pédalier avec ses manivelles, dérailleurs, cassette, chaîne, leviers, câbles et gaines. Bref, le coût est élevé. Au départ, il faut déjà se poser la question de savoir si le vélo en vaut la peine (ancienneté notamment). A minima il faut changer le pédalier complet (veiller à la compatibilité du jeu de pédalier, question de norme retenue par chaque fabricant), le dérailleur AV, le levier Gauche (mais ils se vendent par paire…) + câbles et gaines. Le montage nécessite un règlage fin afin que l’ensemble (pédalier compact, cassette, chaîne, commandes dérailleurs et freins) fonctionne à la satisfaction de l’utilisateur.
      Avant de vous décider, un détour chez un vélociste s’impose. Expert mécanicien, il saur vous guider à faire un bon choix.
      Cordialement,
      Louis

    2. Bonjour David.
      Je ne suis pas mécanicien mais il faut bien sûr changer le pédalier et l’axe de celui- ci (qui n’a pas la même longjueur en triple et en compact). L’important est d’avoir une bonne ligne de chaîne. La manette gauche aussi passera de 3 à 2 plateaux. Le reste est OK.
      Daniel

  17. Bonjour Louis,
    Merci pour ce billet m’ayant quelque peu éclairé sur les notions de développement. Actuellement je suis VTTiste, mais je viens de détruire l’un des deux que j’utilise et qui était équipé de pneus slick pour une utilisation route/piste goudronnée. Donc je me retrouve devant un choix à faire: passer ou pas au vélo de route. La raison principale serait de gagner en vitesse car pour le moment je ne dépasse pas les 54km/h sur du plat (le long des pistes d’Orly).

    Après quelque recherches et hésitation et surtout beaucoup d’incertitudes car je n’y connais pas grand chose, je me vois proposer un vélo avec deux possibilités sans savoir laquelle serait la plus adaptée:
    – Viper Stelvio S’Concept triple plateau 50/39/30
    ou
    – Viper Stelvio S’concept compact 50/34
    sachant que les deux ont la même cassette Shimano 10 vitesses 12-26 dents.

    D’après ce que j’ai compris, vous changez de cassette en fonction du terrain, mais quoi prendre si l’on possède qu’une seule cassette?

    1. Bonjour,
      Je ne vais pas vous dire ce qu’il faut choisir. En revanche je peux vous aider un peu pour faciliter votre choix. Posez-vous la question de savoir ce que vous voulez faire avec un vélo de route. Je crois comprendre que vous aimez bien faire de longs bouts droits sur le plat à haute vitesse. Si vous voulez rouler surtout sur le plat et un peu sur des parcours vallonnés, un vélo équipé d’un compact ira très bien (machine plus sportive). Une cassette 11-25 serait tout à fait adaptée. Si vous envisagez, en plus, d’aborder les cols des massifs montagneux, le vélo en triple plateau serait un bon choix pour un début de carrière sur la route. Avec les 3 plateaux et la cassette mentionnée, vous passerez presque partout (12-28 serait encore mieux).
      Bon choix.
      Louis

  18. « Dans tous les cas, limiter l’écart entre les 2 plateaux à 14 dents maxi. Louis »

    Bonjour,

    Mais alors comment expliquer que le standard en compact soit 50/34 !

    Je viens de commander un velo en 50/34 et 11/32 (shimano 105), devrais-je demander à mon mécano de poser un plateau de 48 ? Je précise que j’ai 44 ans avec un assez faible niveau mais surtout que je n’aime pas les gros braquets.

    Par ailleurs je lis souvent que le 50/11 voire 50/12 ne sert presque pas ?!

    1. Bonjour,
      C’est une erreur de calcul ! Eh oui, le 4 de 34 m’a embrouillé et je ne me suis pas relu. Bref, j’ai corrigé le commentaire concerné.
      En compact, le standard est bien le 50×34. Mais certains cyclistes qui ne veulent pas passer au double plateaux classique, montent un second plateau de 36 dents.
      Avec une cassette de 11-32, vous êtes paré.
      Le 50-11 ou 12 sert bien sûr, sur le plat et lorsqu’il faut relancer dans les descentes. C’est plutôt l’inverse qui se produit: nombre de cyclosportifs équipés de compact 50×34 estiment que le développement obtenu avec un 50-11 est insuffisant; on en trouve vite les limites à vitesse élevée sur le plat et évidemment dans les descentes. Pour en revenir à votre dernière remarque, tous les braquets n’ont pas les mêmes fréquences d’utilisation. Forcément on en utilise plus certains que d’autres. Mais on a besoin de tout. L’important c’est d’avoir une transmission qui répond à ses besoins selon les circonstances.
      Cordialement,
      Louis

  19. Bonjour Louis,

    Tout d’abord bravo et merci pour tout ce que vous faîtes, j’ai appris beaucoup de choses en vous lisant.
    J’ai 42 ans je fais 170 cm pour 64 kg. Je roule avec un vtt de 12.5 kg qui une fois prêt à rouler en fait 16 ( 3 bidons d’1 l et la musette). Il est équipé comme suit : 22/32/42 et 12/36 derrière (12.14.16.18.21.24.28.32.36). Je roule maintenant exclusivement sur route et je m’entraîne sur des circuits vallonnés ( environ 600/700 m de montée sur 40/50 km). Mais mon plus grand plaisir ce sont les cols du Pays Basque. Ce sont des cols courts mais assez pentus.J’apprécie le 36 dents dés que ça dépasse 12 % et quand on est proche de 18/20 % l’idée me traverse de monter un 20 dents devant….. Le vélo est lourd et le bonhomme pas encore au top 😉 vu que j’ai repris le vélo en début d’année.
    Je compte m’acheter un vélo de route, peut être un Look 566 en triple, d’ailleurs si vous avez un avis sur ce vélo je suis preneur. Le vélo une fois prêt à rouler pèsera dans les 11/12 kg. Donc voilà ma question : Vu qu’il aura un bien meilleur rendement et sera plus léger que mon vtt actuel, que me conseilleriez vous comme braquets pour passer jusqu’à 21% ? Je me vois mal passer des gros pourcentages avec seulement 30 X 32… mais vu que ce sera un vélo de route, peut être que c’est un peu moins dur pour grimper ? Je me demande jusqu’ou peut on descendre pour le petit plateau : 28, 26 dents ? encore moins ?
    Je vous envoie quelques liens des différents profils que l’on peut rencontrer :
    http://www.cols-cyclisme.com/pyrenees-ouest/france/errozate-depuis-esterencuby-c1709.htm
    http://www.altimetrias.net/aspbk/verPerfilusu.asp?id=292
    http://www.cols-cyclisme.com/pyrenees-ouest/france/col-d-arnosteguy-depuis-arneguy-via-beillurti-c2163.htm
    http://www.cols-cyclisme.com/pyrenees-ouest/france/pic-d-itchacheguy-depuis-saint-michel-c1694.htm
    Cordialement
    Vincent

    1. Bonjour,
      Il y a beaucoup d’aspects dans votre propos et la question. Vélo de VTT et vélo de route, c’est très très différent sur route bitumée. Les sensations ne sont pas les mêmes. J’ai déjà vu un participant à la Marmotte en VTT, mais il faut un cadre léger et des pneus slics. Pour s’embarquer sur des cols pentus, mieux vaut un vélo de route: nettement plus léger, plus maniable surtout en danseuse. Après, l’important c’est d’être équipé au niveau des braquets; mais ne comparez pas les braquets VTT et route, c’est pas comparable du fait des vélos. Un triple classique c’est 52/42/32 ou 52/40/30. Avec une cassette de 30 dents maxi, ça donne un développement de 2.13 mètres. Pour un vélo de route, c’est très petit. Si vous montez un pignon de 32 dents derrière, ce sera encore plus court. Mais pensez à monter une chape longue avec le dérailleur pour éviter que ça frotte. Je pense qu’ainsi équipé, vous passerez partout. Maintenant, la formule 50/40/28 est envisageable, 12 dents d’écart entre chaque plateau est correct.
      Cordialement,
      Louis

  20. bonjour à tous,
    je roule avec un triple 52/42/30 avec une cassette de 8v de 13 à 20 je n’aime pas trop le saut de plusieurs dents mais dans la bosse avec 42/20 c pas tj simple alors quand il faut passer sur le 30 c’est la grande gymnastique, je suis déjà à bloque sur le 20 et il faut passer sur le 30 et redescendre des dents pour revenir vers un pédalage similaire, c chaud et défois ça ne passe pas et je suis obligé de redescendre pour faire ma manoeuvre !!!! ça me fais pas tj rire mais bon.
    si je dois changer de braquer je ne sais vraiment pas quoi remettre.
    bonne route à tous

    1. Bonjour,
      Je m’aperçois que je n’ai pas répondu. L’avantage du triple c’est de disposer d’un très large choix de braquets. Pour autant il faut que tout soit bien réglé pour éviter les sauts de chaîne lors du passage sur le petit plateau par exemple (j’ai connu ça par le passé) d’une part, et un choix judicieux de pignons d’autre part. La dernière couronne de 20 dents, ce n’est pas assez. Je me souviens d’un collègue qui ne supportait pas, pour une question d’esthétique, les pignons passant de deux à deux . Certes, ça fait plus course, mais ça s’appelle une cassette de critérium ou pour une belle épreuve sur le plat. Pour être à l’aise partout, avec un triple il faut monter jusqu’à 25 dents derrière (certains optent pour un 27 par exemple).
      L’inconvénient du triple, c’est, vous le dites, le choix du bon plateau au bon moment. Mais on s’y fait. Ou alors, on passe à la transmission compacte, mais là on est sur un autre sujet. Sur mon site, vous trouverez de quoi alimenter votre réflexion.
      Cordialement.
      Louis

  21. Bonjour,

    J’ai un PINARELLO FP2 compact, monté 50/34 avec cassette 12/28, je voudrais faire le Ventoux, j’ai peur d’être un peu juste vers la fin. peut-on mettre une cassette de 11/32 que pour faire ce cols. Merci

    1. Bonjour,
      Personnellement, j’ai grimpé plusieurs fois le Ventoux en compact avec une cassette 12/27, le plus souvent assis. Et je n’ai pas 30 ans … C’est d’abord une question de préparation, de forme, de moral, et de gestion de l’effort dans la durée (y compris au niveau de l’alimentation solide et liquide). Donc, si vous préférez mouliner, mieux vaut en effet plus de dents derrière. Avec 30 dents, cela le fait bien. Mais à partir de cette denture, et a fortiori au-delà, une chappe longue s’impose sur le dérailleur AR, autrement ça frotte sur les pignons de gauche.
      Cordialement,
      Louis

  22. pas de compet.que de la ballade!!!Et à l’ile de la Réunion c’est le bonheur si l’on a son temps sans rechigner pour les montées;la cyclo haute montagne peut y trouver sa quatrième couronne .
    63 ans et je me satisfais du Giant 12 kg avec ses 3 plateaux:26/32/42 et ses 10 pignons:du 11 au 36.
    N’oubliez pas la doudoune,le K.Way,l »eau ,le cardio et roulez ex_jeunesse!!!
    Patrick…

    1. Bonjour,
      Expérience intéressante à faire connaître à tous les cyclistes de la Réunion et d’ailleurs. En tout cas, vous êtes bien équipé pour grimper partout.
      Bonne continuation.
      Louis

  23. Bonsoir Louis.
    Chaque année si comme tout le monde je prend une année de plus, je prend également depuis quelques temps un braquet de plus et je suis arrivé au 30X30 sur un triple. Même avec un tel braquet la montée du Zoncolan cet été à la fin d’une journée de près de 3000m de D+ m’a bien fait souffrir.
    Y a t il une solution technique pour gagner encore l’équivalent d’un ou deux braquets, sachant que je ne me soucie pas des grands braquets, au delà de 40 km/h je ne pédale plus.
    Ma pratique se fait quasi exclusivement en montagne avec enchainements de cols sans aucune recherche de performance de vitesse.
    Merci d’avance pour vos conseils avisés.
    Bobby.

    1. Bonjour,
      Compte tenu de ce que vous dîtes, vous devez être très entraîné, pour faire beaucoup de montagne. En revanche, n’ayant pas d’info sur votr âge, mon commentaire ne sera peut-être pas adapté …
      Un développement de 30×30, c’est 2.13 mètres. C’est très petit; avec ça on devrait pouvoir passer partout. Bon, on peut toujours monter plus petit et se rapprocher des braquets de VTT, mais est-ce raisonnable ? A moins que vous aimiez vraiment mouliner un maximum. Je suis perplexe.
      Si votre dérailleur AR dispose d’une chappe longue, il est techniquement possible de monter une cassette allant jusqu’à 32 dents. Mais à votre place, je resterai sur le 30×30, c’est un très bon compromis pour un équipement, on va dire cyclotouriste.
      Bon courage.
      Louis

  24. Bonsoir
    J’ai 60 ans, je roule avec un triple 50/40/30. Cassette 12/28 j’hésite entre rester en triple ou passer en compact 50/34 12/32, parce le vendeur me signale que le triple ne Sera bientôt plus d’actualité alors dans la littérature on parle de 30% qui serait toujours pro triple. Qui faut il croire? Concernant votre blog les avis sont partagé. Je ne sais toujours pas quel choix faire.
    Jm

    1. Bonjour,
      Vous avez raison, les avis sont très partagés entre triple et compact. Les cyclostouristes préférent souvent la transmission triple; les cyclosportifs sont le plus souvent en compact (50/34 ou le middle: 50/36) ou carrément en transmission classique (52/39).
      Personnellement, je préfère depuis longtemps rouler en compact (50/34) avec une cassette 12/27 qui me permet de passer les grands cols français (Galibier, Ventoux, Izoard, etc …).
      Cela étant, ce qui compte, c’est vous, et non l’avis de Pierre ou Paul, par rapport à la manière dont vouv vous sentez dans les cols. Il y a de moins en moins de triple, c’est vrai, mais je ne pense pas qu’il soit totalement abandonné à court terme.
      Je vous donne tout de même mon avis: équipé en 50/34 et 12/32, vous devez passer partout, sans véritable problème.
      Sportivement votre.
      Louis

  25. bonjour,j’ai 71 ans et je pédale tous les dimanches dans un club cyclosportif;je parcours chaque semaine 3,4 et parfois cinq sorties de 100 klm environ par semaine.cet été j,ai programmé de traverser les Alpes avec 9 copains (geneve-menton en 6 jours)actuellemt,sur mon wilier,j’ai un 50-39,en plateaux car mon pédalier n’est pas compact et est en trés bon état:si je garde mon 39,pourrais-je monter une cassette 12-30 ou 13-30 en shimano ou sram.mes dérailleurs sont sram red.merci de me répondre,cordialement.

    1. Bonjour,
      Sans en faire un jugement de valeur définitif de ma part, j’ai tendance à penser que 400 à 500 kms hebdo et surtout de façon répétitive sur longue période, c’est trop pour un cycliste de votre tranche d’âge. Je dis ceci pour évoquer parfois ce type de sujet avec des médecins de ma connaissance. Cependant, ça dépend de beaucoup de paramètres: rythme des sorties, votre état de santé général et par rapport à cette répétition d’efforts pas anodine du tout , votre « caisse », votre hygiène de vie, etc… En tout état de cause vous devez être super entraîné. N’étant pas médecin je n’en dirais pas plus. J’ai eu moi-même des avertissements sans frais, alors je prêche une certaine prudence par rapport à l’accumulation des « charges de travail ».
      Pour ce qui est du matériel, l’idéal serait le compact hybride (50/36). Au niveau de la cassette, 30 dents ça passe pour autant que la longueur de la chappe du dérailleur le permette. Dans cette hypothèse, je pense qu’il serait préférable de disposer d’une chappe moyenne (et non courte), voire longue.
      Très bon raid.
      Louis

  26. Bonjour Louis et merci pour votre forum très intéressant.
    Les avis étant très partagés je suis un peu perdu. Je désire changer de vélo, actuellement je roule sur un cadre carbone look d’environ 10 ans très inconfortable avec un triple 50 40 30 cassette 13 x 26 manivelle 170 poids 9 Kg. Je désire un bon compromis poids confort rigidité (environ 7,8 Kg tout monté) est il possible avec un cadre carbone ?
    De plus je suis tenté d’essayer le compact mais j’hésite vraiment. Un compact 48 34 avec une cassette 12 X 28 est il l’équivalent de mon triple actuel. J’aimerai aussi essayer des manivelles de 172,5. Pour info j’ai 57ans je roule souvent en montagne et j’utilise tout mes braqués actuels le 30 26 surtout en début de saison et quand j’enchaine plusieurs cols de première catégorie parcours entre 90 et 15O Km pour les plus longs. Merci d’avance pour votre réponse.

    1. Bonjour,
      Tout d’abord, oui, il y a des cadres carbone plus confortables que d’autres. C’est le cas des cadres typés cyclotouriste. Et n’oubliez pas que les roues, après le cadre, typent particulièrement un vélo. Il faut donc être très attentif à leur association. Pour le vélo proprement dit, l’offre est extrèmement large; le choix doit aussi dépendre de votre budget. Je dirais que pour grimper il faut un vélo plutôt léger au total (autour de 7.5 kg, c’est bien), avec un cadre relativement rigide (rigidité latérale pour bien restituer l’énergie), des roues légères avec jante inférieure à 40mm (30, 35 c’est mieux) en carbone de préférence (même question de rigidité), et des périphériques (cintre, selle) adaptés à votre pratique (position, confort).
      Pour la longueur des manivelles, soyez prudent; un changement de longueur de levier n’est pas sans risque.
      Quand à la transmission, si vous voulez assurer, prenez un triple, 52x40x30, avec cassette allant jusqu’à 27 dents (plus long développement de 2.37 m.). Bien entrainé et plus à l’aise dans les grands cols (en alternant par exemple assis et danseuse), vous pouvez opter pour le compact classique, 50×34, avec une cassette montant à 29 (maxi 2.50 m.) ou 30 dents (maxi 2.42 m.). Mais il faut que ce soit un choix accepté et non pas forcé.
      Personnellement j’ai roulé à mes débuts en triple, et depuis longtemps en compact. Dans le choix je pense qu’il y a une part psychologique importante car, sans préjugé, on s’habitue rapidement au compact. Le tout est d’avoir les bons braquets pour ce que l’on veut faire.
      Bon choix.
      Cordialement,
      Louis

  27. Bonjour
    Jusqu’à présent vététiste ( je viens de me fracturer la clavicule en compète)
    je viens d’acquerir un vieux mercier pour faire ma ré éducaction.
    Double plateaux 51/4 avec une cassette 7 vitesses 13/26 je ne l’ai pas encore essayé mais j’ai peur de forcer un peu .
    Merci pour vos avis et astuces pour améliorer mon pédalage
    Sportivement
    Thierry (48 ans)

  28. Bonjour,

    J’ai un vieux vtc de +/- 15 ans que j’envisage de remplacer. A vrai dire il était en repos depuis de nombreuses années et par la même occasion, moi aussi.
    J’envisage de le remplacer par un trek fx 7.5 muni d’un compact 48X34 sur 11-34.
    Que pensez-vous de cette combinaison ? Me donnera t-elle un peu plus de vitesse sur un faut plat descendant où je trouve qu’avec mon vieux je suis vite limité ( je pense que c’était un 48 x 36 x 26 avec 6 pignons mais je ne sais de combien)
    Un tout grand merci.

    1. Bonjour,
      Je ne suis pas un spécialiste du VTC, mais pour avoir un avis il faudrait aussi connaître quelques points importants (selon moi): votre âge, poids (éventuellement), et surtout un nouveau vélo pour quoi faire ? de la route, de la voie verte, des chemins, quelles distances, sur du plat, ou sur des parcours vallonnés. Car il y a une corrélation étroite entre braquet et terrain de jeu.
      Cela étant, un 48×11, ça développe 9.31 m. (ça varie en fonction de la section des pneus). C’est déjà pas mal, pour une descente en faux plat. Pour une vraie descente, on pédale dans le vide avec ce braquet. Mais je ne pense pas que vous ferez que des descentes …
      Mais globalement, votre choix de transmission est un bon compromis.
      Belles sorties de vélo.
      Louis

  29. Merci pour votre retour.
    62 ans – 83 kg 1 m 73
    Un nouveau velo pour avoir qque chose d’un peu plus performant … C vrai que je ne roule que sur du bitume mais je voudrais quand même pouvoir emprunter un sentier – chemin occasionnellement.
    Je préfère garder un guidon droit. Je roule sur des petites routes de village relativement vallonée , montees, descentes tout le temps. C clair que je ne veux non plus battre des records, mais avec le mien, je me retrouve vite à pédaler dans le vide.
    j’en suis encore à mes débuts, 20 à 30 km 1 à 2fois par semaine. Mes pignons actuels = 28 24 21 18 16 14 si j’ai bien vu … Le braquet envisagé me donnerait il déjà plus en descente tout comme en montée ? Si vous avez qque chose à me recommander et ou à me conseiller, n’hésitez pas.
    Grand merci à vous et bravo pour toutes les infos dont vous nous faites profiter.
    Pierrot

  30. Un autre vélo que je regardais aussi, le sportser 30 men de Scott. 48/36/26 et 11-32
    Merci aussi de me dire ce que vous en pensez par rapport au trek 7.5
    Pierrot.

    1. Bonjour,
      Je pense que les vélos que vous citez sont très bien. Mais il me semble que ce qui vous préoccupe en premier ce sont les braquets. Si vous estimez qu’un grand plateau de 48 dents est insuffisant, faites monter un 50, associé à un second plateau de 34, avec une cassette 11/32. En fait cela correspond à la transmission d’un vélo de route classique pour un cycliste voulant être équipé pour passer partout.
      Louis

  31. Bonjour,
    Merci pour ce super Blog,
    Je viens d’acquérir une randonneuse Motobécane de 1980, état neuve !!
    Elle est montée en 14/26 (5 pignons), et 42/52, le tout en roue de 650b.
    Je pense partir fin septembre sur une randonnée d’une 10zaine de jours, avec quelques cols Pyréneens, et de plus chargé.
    Il est vrai que les sensations en 650b, sont bien différentes qu’avec des roues de 700, on l’impression que le 52 est un 48 !
    J’ai quand même ds l’idée de changer les plateaux, les 5 pignons me suffisent par expérience, mais alors du triple type stronglight 26/36/46, ou 28/38/48/ ou bien compact 34/48 ?
    Je roule depuis longtemps,1m70 76 kg, mais toujours au ressenti, il est vrai que les questions techniques arrivent que maintenant, et là vos réponses seront précieuses.
    Merci Beaucoup
    Olivier

    1. Bonjour,
      Ma réponse va se limiter aux braquets, car je ne suis pas un spécialiste des randonneuses (avec la pratique qui va avec), ni des roues de 650.
      Actuellement vous avez 42×26 comme plus petit braquet, soit 3.58 m. C’est trop long pour aborder, qui plus est chargé, de grands cols. Si vous restez sur un double plateau, un petit plateau de 34 dents, associé au pignon de 26, cela donne 2.90m. C’est mieux, mais encore trop. Il faudrait une cassette montant à 32 dents par exemple. En conservant votre cassette actuelle, et pour pouvoir passer partout, l’idéal serait donc d’avoir un triple, du type 48/38/28. Mais l’investissement n’est pas le même: changement des dérailleurs AV et AR.
      A vous de voir.
      Louis

  32. Savez comment calcule t-on la différence d’un tour de roue entre du 700 et du 650 ?
    Au pédalage quand j’utilise le 42 sur le 26, j’ai l’impression de plus mouliner que sur mon course en 700.
    En tous cas merci pour la rapidité de votre réponse,
    Cordialement
    Olivier

    1. Bonjour,
      La formule de calcul pour déterminer le développement pour un braquet donné est:
      (nbre dents plateau/nbre dents pignon) X circonférence de la roue.
      Pour connaitre la circonférence d’une roue de 650, vous pouvez tout simplement la mesurer avec une ficelle (enroulée au sommet du pneu gonflé, ce n’est pas hyper facile, j’en conviens). Autrement, elle peut être mentionnée sur le petit dépliant qui accompagne parfois l’achat d’un pneu, ou sur la doc des compteurs (en fonction de la section des pneus utilisés).
      Louis

  33. Bonjour Louis,
    Merci de se reporter à mon premier message du 7 juillet 2015.
    A ce jour j’ai mon nouveau vélo, un cannondale synapse et j’ai opté pour un compact 50-34 et cassette miche compatible avec le dérailleur ultegra .13-29
    Effectivement ce vélo est bien plus confortable que mon ancien look tout en étant suffisamment rigide.
    Je me suis déjà bien habitué au compact, seul petit problème, je me demande si je n’ai pas fait erreur en faisant monter une cassette 13-29.
    Le problème c’est que très souvent sur le 34 je dois descendre trop de pignon jusqu’à se que la chaine touche la fourchette et je pédale toujours dans la choucroute et en sens inverse si je passe le 50 je dois monter beaucoup de pignon sans toutefois avoir le même problème. Sur le 50 sur faux plat je pense que ma cadence de pédalage serait meilleure à braquet égal avec le petit plateau. Ma question une autre combinaison de cassette pourrai t’elle me régler se problème, sachant que je tiens à avoir au minimum un 29.
    Merci d’avance pour ta réponse,
    Jean-Michel

    1. Bonjour,
      Je me suis effectivement reporté au précédent échange.
      Bon choix de vélo. En revanche, ce qui me surprend – quelle que soit la cassette – c’est le frottement contre les parties intérieures de la fourchette du dérailleur avant. Si tout est bien réglé, l’amplitude du mouvement de la fourchette de G à D doit suffire pour que la chaîne ne touche pas. Règlage très précis car, à l’inverse, il ne faut pas que la chaîne tombe.
      Pour ce qui concerne la cassette, commencer à 13 c’est trop haut. L’idéal c’est 11 si le manufacturier concerné propose une cassette étalonnée jusqu’à 29. Ou alors, 12X29.
      Avec ça, on doit passer partout. Veiller aussi à une bonne ligne de chaîne: pour les pignons les plus utilisés, la chaîne doit être le plus proche possible de l’axe d’avancée du vélo.
      Cordialement,
      Louis

      1. Bonjour,
        J’ai lu tous ces commentaires attentivement et je respecte l’avis de chacun. Je pratique le vélo de route depuis plus de quarante ans en compétition et en cyclotourisme maintenant car à mon âge je n’ai plus rien à prouver. La mécanique cycle je la connais bien car j’ai baigné dedans depuis 1980 où je travaillais pour une grosse société d’import export de matériel dont les cycles, motocycles et moteurs hors bord MERCURY et YAMAHA . Comme je fais beaucoup de montagne j’avais bien entendu sur mes vélos un triple 48X38X30 avec des cassettes de 28 ou 29 dents en 10 vitesses actuellement mais j’ai beaucoup essayé de braquets durant toutes ces années sur mes vélos et sur celui des autres. Quand le compact est arrivé je me suis lancé sur ce type de pédalier et j’ai équipé mes vélos personnels afin de comparer les deux systèmes. Actuellement je roule avec un 48X34 et 13X30 en 10 vitesses, je ne peux pas dire ne pas être satisfait de ce matériel mais un compact n’est pas un triple la souplesse dans les braquets n’a rien à voir quand on fait de la haute montagne et je pense que le compact ne remplacera pas le triple intégralement mais que les deux systèmes sont complémentaires tout dépend ce que l’on recherche et le type de parcours que l’on fait. Cette année encore j’ai fait montées de 24 et 26% et bien j’ai trouvé que le 34X30 passait mais c’était juste .
        J.TURCHET

        1. Bonjour,
          J’ai pris beaucoup d’intérêt à lire ce témoignage, très documenté. J’apprécie le vécu et j’espère que les internautes le liront avec plaisir.
          Bonne continuation.
          Cordialement,
          Louis

  34. Bonjour,
    Soyons un peu sérieux dans nos affirmations et nos propos. Je fais du vélo depuis 57 ans en compétition et en cyclotouriste maintenant car je n’ai plus l’esprit compétition depuis bien des années mais j’aime bien me mesurer dans les cols à fort pourcentage. Ayant une solide formation mécanique et micro mécanique des systèmes j’en ai essayé et des braquets aussi y compris les compacts qui j’avoue sont assez performants d’ailleurs j’en ai encore sur mes vélos haut de gamme mais je n’ai jamais pu vraiment m’habituer à cette différence de denture et dans certains cols durs à plus de 20% je préfère encore utiliser un triple beaucoup plus souple mais encore faut-il qu’il soit bien réglé minutieusement et qu’il soit monté avec un dérailleur spécifique et pas n’importe quoi car les problèmes arrivent vite si ces détails ne sont pas respectés. Les deux systèmes existent avec leurs avantages et leurs inconvénients mais l’un ne peut pas remplacer l’autre , il faut les utiliser suivant ce que l ce que l’on fait tout simplement.
    J;turchet

    1. Bonjour,
      Les avis des pratiquants, surtout quand ils sont très expérimentés – et compétents en mécanique – sont appréciables. Ils viennent participer aux débats, et c’est un plus pour les cyclistes qui consultent mon site. C’est toujours enrichissant. Merci.
      Maintenant, je dirais que j’ai écrit cet article il y a 8 ans; à cette époque il y avait vraiment le choix. Aujourd’hui les choses ont changé puisque sur les vélos de course vendus aujourd’hui, il n’y a plus de triple, mais que des compacts, semi-compacts et bien sûr le 52×39 classique des coursiers.
      Cordialement,
      Louis

  35. Bonjour,
    Je reviens sur ce site car dans mon précédent message j’ai omis une chose importante dont on ne parle jamais car aujourd’hui seule le performance est mise en avant. Je ne suis pas nouveau dans le vélo comme je l’ai signalé dans mon message précédent et durant toutes ces années de pratique cycliste ( compétition, cyclo sport, cyclotourisme) , j’ai donc abandonné la compétition pour me consacrer au cyclotourisme car j’aime l’effort solitaire . Ayant une solide formation mécanique et biomécanique j’ai pu expérimenter les différents systèmes de transmissions avec leurs avantages et leurs inconvénients. Chaque système à sa place selon sa pratique , ses capacités physiques et physiologiques car chacun de nous est différent. En ce qui cerne la pratique en montagne avec des cols rudes à plus de 15% c’est encore avec le triple que l’on passe le mieux sans martyriser les articulations des jambes surtout des genoux car la mécanique humaine n’est pas en acier et les cartilages osseux n’apprécient pas beaucoup les surcharges. Le triples permet de passer les cols le plus durs en moulinant sans traumatiser les articulations des genoux. L’inconvénient du triple est le réglage qui doit être d’une grande précision afin d’éviter les sauts de chaînes , il demande aussi une bonne connaissance des développements afin d’éviter les croisements de chaîne trop importants quant au poids c’est vraiment insignifiant surtout maintenant avec les matériaux utilisés.
    J.TURCHET

    1. Bonjour,
      Merci pour ce complément d’information. Cela intéressera sûrement les cyclotouristes, surtout. En effet, face à un nouvel achat de vélo de nos jours, cette catégorie de pratiquants est souvent contrariée – au départ – par la quasi-disparition des vélos équipés de triple. Mais tous ceux que je connais finissent par s’adapter au compact, surtout avec les cassettes allant jusqu’à 30 ou 32 dents.
      Bonne continuation.
      Cordialement,
      Louis

  36. Ce que je retiens de ce blog, l’ intelligence des arguments et la tolérance intellectuelle et mécanique.En dépit de moyens financiers corrects, je suis un vieil imbécile de 70 ans attaché viscéralement à mes outils de torture. Je suis en 8 , 13×23 et 52x42x30. Pédales Vector 3, ce qui après sévère introspection à guidé me choix. Donc, tout est affaire de profonde réflexion. Merci à Louis et à tous les autres cyclos sympa. L’ important est de continuer le plaisir en apprivoisant notre vieillesse. Comme chantait Jean Ferrât ‘ Pourtant que la montagne est belle Comment peut on s’ imaginer…. ‘ Je vous laisse fredonner le reste, croyez en ma respectueuse amitié. De Maroilles, hein !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Répondez à la question pour poster votre commentaire, merci.