Archives de
Catégorie : NEWS

nouvelles de nature variée, exposées plutôt brièvement, intéressant le sujet du vélo en général, son contexte, son environnement

Coup de bambou sur pignon fixe

Coup de bambou sur pignon fixe

Le succès du fixie ne se dément pas. Ce vélo à pignon fixe, très prisé des hipsters new-yorkais et popularisé, notamment, par les coursiers parisiens, a maintenant son championnat internationnal: le Red Hook Criterium.

C’est ainsi que le dijonnais Thibaud Lhenry est devenu en 2014 numéro 1 mondial de fixie après les belles performances qu’il a réalisées sur les diverses courses du Red Hook Criterium, et notamment sa victoire américaine à Brooklyn. Ce qu’il y a aussi de très spécial dans sa pratique cycliste, c’est que le cadre de son vélo est en bambou. Sa machine est conçue par la société vosgienne In’Bô. Celle-ci mentionne sur son site que « l’absorption des vibrations est excellente grâce aux propriétés de la fibre de lin et du bambou, ce qui (…) procurera une bonne accroche sur l’asphalte et un confort de route incomparable« . La photo ci-après a pour source le site de la sté In’Bô (http://inbo.fr/shop/fr/cycles/15-le lhenry.html).

 

Vélo fixie en bambou In'Bô, modèle Lhenry

Dans un article publié par le Journal de Saône et Loire le 22-10-2014, Thibaud Lhenry indique qu’il est vététiste à la base, mais qu’il apprécie beaucoup les courses de vélos fixies (d’une durée de 45 minutes), discipline qu’il pratique depuis 2013. Les courses, très rapides et nerveuses, au cours desquelles il faut savoir jouer des coudes, lui rappellent avantageusement le VTT. Coup de chapeau à ce Bourguignon très talentueux !

On pourra s’informer un peu plus sur Thibaud Lhenry et sa drôle de machine en cliquant sur le lien suivant:

http://www.vosgesmatin.fr/vosges/2014/04/03/le-velo-vosgien-en-bambou-s-impose-a-brooklyn

D’autres cyclistes s’illustrent également sur des vélos fixies, sur des cadres traditionnels pour ceux-ci. C’est le cas de Thierry Saint-Léger (originaire de la Lozère) et Simon Kirscher (du Bas-Rhin) qui, au cours de l’été 2014, ont réussi l’exploit de parcourir en fixies, et en non-stop, la distance de 434 kms depuis Evian jusqu’à Vars, en escaladant 11 cols. Parmi les « juges de paix » vaincus, signalons notamment la Colombière, les Aravis, la Madeleine, la Croix-de-Fer, le Galibier, l’Izoard. Le mauvais temps (pluie, brouillard) ne leur ont pas permis de poursuivre leur périple jusqu’à Nice. Mais peu importe, c’est un authentique exploit qu’ils ont réalisé, qui plus est dans des conditions météo difficiles. Pour les amateurs de technique, on précisera que T.Saint-Léger utilisait un développement de 42×17, alors que celui de S.kirscher était un 46×17. (Source: Magazine LE CYCLE – n° 452 d’octobre 2014 – rubrique Régions, Provence-Alpes-Côte d’Azur).

Sur la question des fixies, on pourra en outre se référer à mes anciens articles:

http://www.velofcourse.fr/informations-diverses/fixie-pignon-fixe/

http://www.velofcourse.fr/informations-diverses/fixie-pignon-fixe/

http://www.velofcourse.fr/informations-diverses/velo-cycliste-emploi-piste-cyclable/

Louis

(publié le 23 octobre 2014)

 

 

 

 

 

Clin d’oeil !

Clin d’oeil !

En cette année 2014 de commémorations du déclenchement de la 1ère Guerre Mondiale et du Débarquement en Normandie, certains ont eu des idées originales pour participer à ce devoir de mémoire.

C’est ainsi qu’un couple de Picards – grands voyageurs à vélos – a décidé de réaliser un périple de 1100 kms sur les traces de la Grande Guerre. Les deux cyclistes ont traversé la Somme, sont passés par Péronne, l’Aisne, le Chemin des Dames. Poursuivant leur route jusqu’à Berlin, ils sont rentrés en Picardie … en train.

En Normandie, la Voie de la Liberté, qui relie Sainte-Mère-l’Eglise dans la Manche à Bastogne en Belgique commémore l’avancée de la 3ème armée américaine du Général Patton. Et c’est en souvenir des soldats alliés qui sacrifièrent leur vie au cours du Débarquement et de la Bataille de Normandie qu’une association de Périers (Manche) a organisé du 6 au 8 juin 2014 une randonnée cycliste sur les routes de la Voie de la Liberté. Cette manifestation, suivie par des cyclistes de 6 nations, a été labelisée « Evénement 70ème anniversaire ».

Louis

Source: Magazine LE CYCLE n° 448 – juin 2014 (rubrique Régions)

 

 

La folie du bicycle-friendly

La folie du bicycle-friendly

Occupé à feuilleter différents magazines, je suis récemment tombé sur un article intitué « Cyclo-folies« , publié par Styles dans son numéro du 18 septembre 2013, consacré au bicycle-friendly. Tout ce qui touche au vélo réveillant un sixième sens chez moi, j’ai non seulement lu l’article, mais j’ai voulu creuser un tout petit peu le sujet. Car le papier du magazine présente un panorama des tendances urbaines du moment: du vélo en libre-service qui se développe dans pas mal de villes en France et dans le monde, aux vélos fixies très chics que l’on range dans son salon, en passant par le vélo-trottinette du designer Philippe Starck lancé depuis peu à Bordeaux.

Lire la suite Lire la suite

La magie du Tour de France (suite)

La magie du Tour de France (suite)

Il y a quelques jours, je faisais un petit topo – à l’occasion du très proche départ de la 100ème édition du Tour de France – sur ces cyclistes qui se lançaient dans leur propre tour de la France. Eric Fottorino, journaliste et écrivain, ancien directeur du journal Le Monde,est dans les starting-blocks pour parcourir, avant les pros, et en compagnie de 23 jeunes, l’itinéraire exact de ce Tour 2013.

Lire la suite Lire la suite

La magie du Tour de France

La magie du Tour de France

Le film « La Grande Boucle« , qui vient de sortir dans les salles de cinéma, met à l’honneur ce monument incontournable de notre patrimoine national, le Tour de France. François (rôle tenu par Clovis Cornillac), grand passionné de cyclisme, va (dans les circonstances que relate le film) faire la Grande Boucle avec un jour d’avance sur les coureurs. Parti seul il sera bientôt rejoint par d’autres cyclistes tout autant passionnés.

Lire la suite Lire la suite

Le vélo, c’est bon pour l’emploi !

Le vélo, c’est bon pour l’emploi !

Titre surprenant, mais quand on s’informe sur l’approche du vélo dans les grandes villes des Etats-Unis, et spécialement à NEW-YORK, on comprend que les économies locales ne voient que des avantages au développement de la pratique du vélo. En outre, le fait que dans ces grandes villes, et singulièrement à NEW-YORK, c’est le fixie qui est roi, m’a incité à publier cette news

Lire la suite Lire la suite

Un bel exploit en fixie !

Un bel exploit en fixie !

La pratique du vélo à pignon fixe, appelé fixie, se développe. On en voit de plus en plus dans les grandes agglomérations. Des marchands de cycles commencent même à en exposer dans leur vitrine, et pas seulement dans les grandes villes. Et puis ce vélo, utilisé essentiellement en milieu urbain, prend la clé des champs, puisque des cyclistes émérites l’utilisent de nos jours – je devrais dire le réutilisent – dans des épreuves telles que des cyclosportives ou des raids au long cours.

C’est notamment le cas de Thierry SAINT-LEGER, cycliste très expérimenté, qui a réalisé en 2012 l’exploit de parcourir en fixie la distance de MARSEILLE-PARIS, soit 860 kms en moins de 48 heures. C’est sur deux journées(avec étape à Clermont-Ferrand) que Thierry Saint-Léger effectua son périple. Précisons que le vélo était équipé d’un seul développement donc, le 42 x 17 (5.27 m.).

 Bravo à lui. Pour en savoir plus, je vous conseille d’aller sur son blog, à l’adresse suivante:

http://terrystleger.over-blog.com/

(article publié le 9 octobre 2012)