Les 10 questions à se poser avant d’acheter un vélo

Les 10 questions à se poser avant d’acheter un vélo

« C’est décidé, j’achète un vélo de course ! »  On entend parfois cette phrase autour de soi. Soit que son auteur veut se lancer dans cette activité sportive, soit qu’il souhaite remplacer son vélo actuel par une montée en gamme. Acheter un vélo, c’est facile; faire l’achat le plus pertinent, ça l’est déjà moins. En effet, dès que l’on entre dans un magasin, on s’y perd un peu si l’on a pas préparé son projet, tellement l’offre est grande, et pas seulement en terme de budget.

Les points à examiner sont nombreux; on peut les regrouper en 10 questions à se poser.

1-Définir sa pratique en amont

Il est primordial de savoir ce que l’on veut faire de sa future monture. Il est clair qu’acheter un premier vélo pour démarrer la pratique du cyclisme en loisir, puis éventuellement en cyclotourisme, et remplacer son vélo lorsqu’on est déjà un cyclosportif confirmé, ce n’est pas la même chose. Le premier sera certainement sensible au coût de l’opération, surtout qu’en parallèle il faut aussi acheter une tenue vestimentaire. Le second effectuera son choix en tenant compte d’une foule de paramètres: matériau des principaux composants,  propriétés mécaniques du cadre et des roues (rigidité, nervosité, confort, en plus du poids stricto sensu), niveau de l’équipement (transmission, périphériques), maintenance, budget, etc…

En effet, nul besoin d’investir dans une machine de compétition ou de cyclosport si le vélo est envisagé comme un simple loisir pratiqué en vacances et de temps en temps le dimanche matin. Au contraire, ce pratiquant serait déçu par son achat qu’il trouverait trop raide et extrêmement inconfortable. Rien de pire qu’avoir la sensation de rouler sur un « bout de bois ». Un vélo d’entrée de gamme, plutôt confortable (caractéristiques du cadre, selle, pneumatiques, hauteur de selle et du guidon …), au prix contenu conviendra parfaitement. Ce vélo bien équipé sera un peu lourd et pas très réactif pour un usage orienté un peu plus sport.

2-Choisir le bon matériau pour le cadre

Même si le carbone a le vent en poupe depuis pas mal d’années, on ne doit pas oublier que les cadres peuvent être en acier, aluminium, carbone ou titane. Aujourd’hui, l’acier est quasiment tombé en désuétude – pourtant il est très confortable, mais a l’inconvénient d’être lourd – et le titane reste relativement hors de prix. Il faut donc souvent choisir entre alu et carbone. Ce dernier est utilisé de plus en plus souvent par les constructeurs. Pourtant, il y a une quinzaine d’années, les cadres alu qui sont proposés aujourd’hui à des prix attractifs équipaient les vélos des coureurs pros. Par conséquent, il convient de ne pas éliminer d’office l’alu au moment de s’équiper car il est parfois préférable pour une enveloppe budgétaire comparable d’acheter un cadre alu de très bonne facture plutôt qu’un cadre carbone de début de gamme.

3-Trouver le bon compromis entre le cadre et l’équipement du vélo

A ce stade, le dilemme est le suivant: soit je privilégie le niveau de performance du cadre et je limite mes ambitions en ce qui concerne les roues, la transmission et les périphériques afin de contenir le prix final. Cette option présente l’avantage de pouvoir opérer par la suite une montée en gamme ciblée tout en conservant le cadre, ainsi que la transmission par exemple. Ou alors, je fais un choix homogène pour tous les éléments constituant l’équipement du vélo. Dans cette hypothèse si, atteint par le virus du vélo au bout d’un certain temps, je veux disposer d’un vélo de niveau supérieur, il sera préférable de changer complétement de machine.

4-Ne pas négliger le train roulant

De très bonnes roues alu (Mavic) du milieu des années 2000.

Je n’irai pas jusqu’à dire que le train roulant fait 50% du vélo en terme de comportement, mais pas loin. En effet, j’ai pu me rendre compte en plusieurs circonstances combien le changement de roues transformait de façon très importante un vélo. Se documenter sur les propriétés des roues, et si possible effectuer un essai, sont les étapes pour ne pas regretter un choix. En laissant ici de côté le cas particulier du boyau (ainsi que du tubeless, encore peu présent sur les routes), l’offre en matière de pneus est tellement large (entraînement, hiver, pluie, tous temps, haut de gamme, pneu lisse ou avec sculpture…) qu’on trouve facilement de quoi satisfaire son besoin et ses envies.

5-Tout est dans la transmission

Pédalier compact 50-34

J’ai envie de dire: montre-moi ton pédalier, je te dirais qui tu es. En effet, pour faire simple, le compétiteur roule avec un double plateau (52 ou 53/39), et le cyclotouriste avec un triple (par exemple 52/42/30) . Mais depuis une douzaine d’années est apparu le compact (50/34). Le 52/36 a suivi plus récemment. Ces deux combinaisons constituent un bon compromis pour une pratique cyclosportive, surtout quand on n’a plus le punch d’un cycliste de 25/30 ans. Cependant, comme l’offre en triple plateaux se restreint de plus en plus ces derniers temps, on voit aujourd’hui beaucoup de cyclotouristes rouler en 50/34.  Pour le reste, les différences d’une gamme à l’autre portent essentiellement sur les matériaux, le poids, la souplesse de fonctionnement des mécanismes. Une particularité: le prix des vélos de course est presque toujours affiché sans pédales, du fait de la variété des modèles employés par les cyclistes.

6-S’intéresser à tout l’équipement du vélo

Quant aux freins, ils sont souvent de la même gamme que la transmission, mais on trouve sur le marché des panachages – à regarder de près – dans le but de contenir le prix final du vélo. Enfin, la selle et la prise en mains du guidon sont aussi des points importants pour ne pas avoir de regret.

7-C’est le moment de la taille

A ce stade de la sélection de son prochain vélo, c’est le moment de choisir la bonne taille de cadre. Les cadres d’aujourd’hui sont, pour un même pratiquant, plus petit qu’il y a pas mal d’années. Un vélo à petit cadre est en effet beaucoup plus maniable qu’un autre, trop grand. Et puis, de toute façon, pour ajuster l’ensemble au gabarit du cycliste, on peut jouer sur la hauteur de selle, le recul du chariot de selle, la longueur de la potence, la hauteur du cintre, la longueur des manivelles.

D’une façon générale, on a coutume de déterminer la taille du vélo à partir d’un coefficient (0.66) que l’on applique à la longueur de l’entrejambe. Par exemple, pour un entrejambe de 81 cm, la taille sera 53. Ce chiffre correspond, en centimètres, à la distance entre l’axe du pédalier et l’intersection entre le tube de selle et le tube horizontal. Pour les cadres sloping, cette intersection sera ramenée au point fictif de rencontre du tube s’il avait vraiement été horizontal.

Qui dit taille dit en complément: position sur le vélo. Celle-ci peut être déterminée par une étude posturale que divers prestataires proposent.

8-Où acheter

Plusieurs possibilités existent pour acheter son vélo, chez un vélociste d’abord, mais aussi en grande surface, sur internet, ou encore dans les bourses aux vélos qui sont organisées ici où là, généralement à l’automne. Chaque solution a ses mérites; c’est à chacun d’orienter sa démarche d’achat comme il le souhaite.

9-L’essayer c’est l’adopter … ou non

L’idéal c’est de pouvoir faire un essai du vélo que l’on projette d’acheter avant de passer à l’acte. En fait, cette possibilité est loin d’être courante, ce qui se comprend tout à fait sur un plan pratique. Certaines grandes marques proposent toutefois des essais en grandeur réelle à l’occasion d’épreuves telles les cyclosportives. Cependant, cela reste plutôt marginal, le nombre de vélos prêtés étant forcément limité.

10-Le compte est bon

Au final, que le vélo ait été choisi tel que proposé par le constructeur ou le fournisseur, ou bien monté à la carte, vient le moment du prix. Celui-ci dépendra bien évidemment de la manière dont on aura traité chacun des points ci-dessus. Pour donner une idée, sachez que l’on trouve de bons vélos pour débuter la pratique du cyclisme en loisirs à 900/1000 euros, voire moins en cas d’offre promotionnelle en magasin ou sur site internet.

On pourra aussi se reporter à l’article que j’ai publié sur cette question du prix d’acquisition: Conseils pour choisir son 1er vélo de route à moins de 1000 €.

http://www.velofcourse.fr/velo-materiel/achat-1er-velo-conseils-choisir-moins1000euros/

Ensuite, les prix montent en fonction de la technologie du cadre et du niveau d’équipement.

Bon choix.

Louis

29 réactions au sujet de « Les 10 questions à se poser avant d’acheter un vélo »

  1. merci pour ces quelques informations. je patauge allègrement au milieu de tout ça.
    ça m’a fourni qques pistes notamment pour le pédalier.

    1. Question pas facile à traiter en quelques lignes. Bon, la 1ère chose à déterminer c’est le type de pratique. Cela dépend (notamment) de vos envies, vos disponibilités, votre conception du vélo. Je m’explique. Si vous débuter la pratique du vélo (quel que soit votre âge et vos antécédants sportifs), modestement on va dire, avec peut-être l’idée de développer cette pratique par la suite (plus d’heures de vélo, intégration dans un groupe de cyclistes, montagne, etc…), un changement de monture s’imposera rapidement, sauf à rencontrer des désillusions. Dans ce cas, un vélo à 600 euros serait un choix peu pertinent car produit non évolutif; cela reviendrait donc trop cher d’acquérir 2 vélos de manière rapprochée. Si en revanche, vous concevez le vélo comme une activité sportive mais à vocation loisir, vous trouverez en faisant quelques comparatifs « vélo à votre pied ».
      D’une manière générale, les vélos de grande qualité au prix indiqué sont peu nombreux. On en trouve ici où là, en grandes surfaces, mais je crains que les bas de gamme découragent rapidement du vélo car trop généralistes (on fait de la biclyclette avec, et non du vélo) sauf à faire une balade tranquille le dimanche. Attention, rien de péjoratif dans mes propos.
      J’ai t’rouvé plusieurs vélos très intéressants pour débuter dans de bonnes conditions. Mais je le rappelle, on ne pourra pas les faire évoluer, sauf à dépenser de l’argent inutilement, de mon point de vue.
      Décathlon, grande surface du sport, propose le b’twin triban 5A à 499.95 €. C’est un bon produit pour faire une sortie hebdomadaire, de moins de 3 heures. Cadre alu, fourche carbone, transmission Shimano Sora en triple pédalier et cassette de 9 pignons, c’est une valeur sûre. Je ne connais pas son poids, mais il doit être pénalisant (sans doute 10,5 à 11 kgs) dès que la route s’élève durablement. Avec sa géomètrie courte (position assise buste relevé), il permet de pédaler dans un certain confort, sans douleurs dorsales.
      Gitane commercialise un vélo à 649 € (GTN 300), pesant 10 kgs, tout en alu, avec le même groupe Shimano. Les concurrents en ont aussi.
      En résumé, savoir ce que vous voulez faire avec ce vélo, prendre un cadre à votre gabarit (la tendance est aux petits cadres pour un meilleur maniement – parfois une taille en-dessous), prendre du temps pour trouver votre position idéale (c’est le vélo qui doit s’adapter au cycliste, et non l’inverse), les roues ne doivent pas être « molles » (il faut une certaine rigidité), attention aux selles bas de gamme (très inconfortables), et prendre de la qualité au niveau de la transmission. A cet égard, les entrées de gamme de Shimano (Sora) et Campagnolo (Veloce et Xenon), bien placés au niveau prix, sont excellentes.
      J’espère que ces quelques indications vous aideront.
      Louis

  2. Bonsoir,
    Tout d’abord merci de votre site fort intéressant et riche en informations.

    Ensuite, je me permet de vous contacter car je suis actuellement en pleine reflexion pour l’achat d’une monture de route, habitant à Grenoble et aimant la grimpette j’aurai aimé vos conseils sur l’achat d’un premier vélo de route.
    Sachant que mon budget est d’environ 800-1000 euros, que j’ai 22 ans et que je pratique déjà le VTT et suis assez sportif.
    Je pense partir sur une cadre alu et une fourche carbone, après mes informations sont insuffisantes pour me décider.
    Merci d’avance

    Sportivement, Julien

    1. Bonjour,
      Les vélos de qualité dans cette tranche de prix sont hélas peu nombreux. Cependant, le « retour en grâce » de l’alu offre quelques bonnes opportunités. Avec un cadre alu et une fourche carbone, je peux citer les vélos suivants qui permettent d’aborder le vélo de route dans de bonnes conditions, tous à 1000€: SCOTT Speedster 20 , TREK 1.5 , ORBEA Avant H40, B’TWIN Ultra 700. Il y en a d’autres, de marques moins connues, et qui ne proposent pas toujours une fourche carbone dans cette gamme de prix.
      Dans tous les cas, privilégiez une transmission qui a fait ses preuves, SHIMANO 105 (de préférence) ou Tiagra. Sur ces vélos d’entrée de gamme, les roues, bonnes pour l’entraînement, sont assez lourdes. Si vous mordez au vélo de route, vous aurez envie par la suite de vous équiper avec des roues plus légères pour la montagne. Un solution serait de demander au vélociste de monter d’entrée des roues un peu plus légères, à condition de la différence de prix vous acceptable pour vous.
      Mais, à 22 ans, on grimpe bien – avec un bon entraînement – même avec un vélo non spécialement taillé pour la haute montagne !
      Cordialement,
      Louis

  3. Bonjour,
    Pour débuter dans le vélo de route j’ai acheté en fin d’année dernière chez mon vélociste un Gitane GTN 600 à 700€ (année modèle 2012) (cadre alu, fourche carbone, shimano sora 9v). J’en suis très content et pour débuter je pense que c’est un bon vélo.
    Par contre je voulais savoir ce que vous pensez des évolutions possibles de ce vélo en conservant le cadre :
    – changement de roue
    – changement de groupe (shimano 105)
    – autres
    En gros est ce que je peux garder ce cadre qqs temps pour rentabiliser mon achat ou devrais je rapidement passer à un cadre carbone et donc niveeau budget cela ne sera pas pareil.
    Merci d’avance pour vos réponses.
    Cordialement,
    Stanislas

    1. Bonjour,
      La réponse est dans la question: c’est surtout une question de budget.
      Dans l’absolu, mon avis est de mettre le moins d’argent possible dans ce vélo. Il est parfait pour débuter le cyclisme, mais il est lourd et très (trop ?) rigide (c’est l’alu). Ce serait dommage d’investir dans un groupe Shimano 105 et des roues de niveau supérieure, car le cadre – base incontournable de l’ensemble – n’aura pas évolué.
      Par contre ce que vous pouvez faire, c’est acquérir une bonne paire de roue excellant aussi bien sur le plat que sur des parcours vallonnés, équipées de pneus performants. Mais restez raisonnable en terme de coût des roues, il y a de très bonnes roues en alu à des tarifs contenus, sans aller obligatoirement sur du carbone. De toute façon, l’avantage d’investir dans des roues c’est qu’on les réutilise lorsqu’on achète un nouveau vélo.
      Ainsi, si par la suite – dans 2 ou 3 ans – vous souhaitez monter en gamme car vous aurez pris le virus du vélo, vous mettrez l’accent sur le cadre et la transmission, sachant que vous aurez déjà des roues de qualité;
      Bon choix de stratégie d’achat.
      Louis

    1. Bonjour,
      Pour choisir il faut d’abord définir votre pratique: loisir, cyclotourisme ou plus sportif, débutant ou confirmé, 1 sortie hebdo ou plus de pratique, plat et routes vallonnées ou montagne, pour l’essentiel.
      Si vous voulez être « sécurisé » en abordant des côtes assez longues et avec du %, mieux vaut s’équiper en triple. Si vous l’âme plus sportive, optez pour une transmission compacte: croisement de chaîne moindre, gain de poids, moins de questions à se poser quand on ressent la nécessité de changer de braquet.
      De toute façon, si vous prenez un compact avec une cassette montant à 32 dents, vous passerez absolument partout .
      Chacun choisit comme il l’entend, mais personnellement je conseille souvent le compact si les « paramètres » qui vont avec sont de mise. Avec la bonne cassette bien entendu.
      Cordialement,
      Louis

  4. Bonjour Louis,

    Je souhaite acheter un vélo de route pour une pratique sportive, je souhaite faire plus du plat et de la route vallonnée en grande majorité (la haute montagne sera plus occasionnelle).
    J’ai un budget aux alentours des 1000 à 1500€.
    Je serais plus d’avis qu’il vaut mieux prendre un bon cadre et une bonne transmission et je rajouterais des roues plus haut de gammes au fur et à mesure.
    Est-ce possible d’avoir un cadre carbone intéressant dans ces prix la.
    Pouvez-vous me conseiller différentes montures pour éviter de me faire avoir ou d’être tout simplement déçu.
    On m’a dit que Lapierre faisait de très bon vélo mais sans me dire quels modèles donc je préfère avoir votre avis qui me parait très qualitatif.

    J’ai 26 ans, je suis tès sportif et je mesure 1m73 et dois faire 85kg si ça doit vous aiguiller.

    En vous remerciant par avance,

    Cordialement,

    1. J’ai été voir dans un magasin on m’a dit que le top serait le Focus Cayo 7.0 pour reprendre car il allie légèreté au niveau du cadre et bon groupe. J’attends votre retour, n’hésitez pas si vous avez d’autres propositions.

      Merci d’avance,

      Cordialement,

    2. Bonjour,
      Comme je vois que vos questions font suite à mon article (10 questions …), je vous conseille de lire en plus celui-ci
      http://www.velofcourse.fr/velo-materiel/achat-1er-velo-conseils-choisir-moins1000euros/
      que j’ai publié le 7 juillet dernier. Je pense que vous y trouverez des éléments de réponse vous permettant de faire un bon choix.
      Cela étant, je ne vais pas vous dire quel vélo acheter. Les conseilleurs ne sont pas les payeurs… Il y a embarras du choix. Les vélos que vous citez sont bien, ce sont des valeurs sûres dans la tranche de prix indiquée. Pour Lapierre, regardez la gamme Sensium. Voir aussi les Gitane GTN 1600 (1499 €) et 1800 (1649 €), le Peugeot R 01.200 (1599 €), dont les cadres sont en carbone.
      Bon choix.
      Louis

    1. Bonjour,
      A partir du plan du site, vous trouverez d’autres articles portant sur le choix des vélos, et notamment celui que j’ai publié en juillet dernier:
      http://www.velofcourse.fr/velo-materiel/achat-1er-velo-conseils-choisir-moins1000euros/

      Cela étant, vous avez raison de porter votre choix sur un cadre alu. Car, comme je l’écrit parfois, mieux vaut un bon cadre alu qu’un cadre carbone d’entrée de gamme. N’oublions pas que les cadres alu d’aujourd’hui étaient les haut de gamme il y a 15 ans.
      Le Peugeot cité est très bien pour débuter le vélo. Je ne le connais pas personnellement mais son descriptif montre qu’il est bien conçu pour débuter. Rien à dire sur le cadre Peugeot, ni sur la transmission Tiagra qui a fait ses preuves. Je n’ai pas pu voir les roues qui équipent ce vélo, mais si vous « mordez » au cyclisme et que plus tard vous voulez le monter en gamme , il faudra certainement acquérir de meilleures roues, polyvalentes, rigides tout en maintenant un certain confort, plus lègères, et donc plus chères.
      Outre ce choix de vélo, le marché en propose beaucoup d’autres. J’en ai cité quelques uns dans l’article de juillet 2015.
      Bon choix.
      Cordialement,
      Louis.

  5. Bonjour,
    Je suis à la recherche d’un vélo qui me permettrait d’alterner routes et sentiers, quitte à prévoir deux jeux de roues.
    J’ai un budget de 600€ aussi, j’envisage un vélo d’occasion pour débuter.
    Pouvez vous me donner quelques conseils ?

    1. Bonjour,
      Pour rouler sur les routes et chemins, il y a maintenant le Gravel (« mode » venant des USA): freins à disque, gros pneus, guidon de course. Mais comme ce type de machine est encore très récent en France, je ne sais pas si on en trouve facilement d’occasion.
      Autrement, il y a le VTC, plus classique chez nous. Vélo très intéressant à tous points de vue, mais avec un guidon plat. Selon les pratiquants, c’est un inconvénient (impact sur la position sur le vélo, et donc sur l’efficacité du pédalage), ou un avantage. A chacun sa vérité.
      L’idée des 2 jeux de roues est bonne, mais ça augmente le coût du budget. Une paire de roues peut suffire, en tout cas, dans un 1er temps, à condition de choisir une paire de roues robuste avec des pneus résistants.
      On trouve de bonnes opportunités dans les bourses de vélos (au printemps et à l’automne). Chercher les lieux sur internet.
      Autrement, dans les grandes surfaces du sport (plusieurs enseignes proposent de bons produits pour débuter, à prix contenu), on peut acquérir en neuf une machine qui répondra à vos souhaits.
      Dans tous les cas, soyez très attentif à votre position sur le vélo: taille du cadre, hauteur de selle, etc….
      Bonne recherche.
      Louis

  6. Bonjour,
    Je recherche un Velo pour débuter le Velo de route en complément d’autres sport.
    Il serait utilisé tous les jours (15-30min) pour faire du home trainer et de temps à autres pour faire des sorties de 30-60km avec un projet de faire le tour du lac Léman (180km).

    J’ai essayé de me renseigner mais j’ai du mal à faire la différence entre tous ces choix de Velo … Je ne sais pas si un Velo entrée de gamme comme le Focus culebro 4.0 SL irait ou si il serait plus intéressant d’investir dans un Scott SPEEDSTER 40 ou encore un GIANT DEFY 1 (c’est les 3 Velo pour lesquelles j’ai trouvé des offres intéressantes mais je ne sais pas lequel serait plus adapté à ma future pratique)

    Merci de votre réponse et de me conseiller d’autres Velo si vous avez des idées.
    Marie

    1. Bonjour,
      Votre questionnement, bien légitime, en soulève d’autres, pour quelqu’un qui ne vous connait pas: quels sont vos autres sports, si le vélo ne doit être qu’un complément, pourquoi y consacrer des séances quotidiennes, perspectives à moyen terme, rien sur la possibilité de grimper des cols ou non entre autres. Pour faire du home-trainer (pratique statique), peu importe le vélo j’ai envie de dire), pourvu qu’il soit à la bonne taille.
      Pour rouler sur route, c’est évidemment différent.
      Donc, je ne vais répondre que dans ce cadre-là. Aussi, je pense que pour rouler, il est préférable de privilégier le produit le plus évolutif (possibilité d’évolution à moindre coût) et présente les meilleures équipements de base: transmission Shimano 105 (nettement meilleur que sora), cassette de 11 dents, le poids le plus faible des 3 vélos. Le Giant Defy 1 est donc mon choix. A 855 € , il pèse 8.9 kg (contre 9.7 ou 9.8 pour les autres).
      Les deux autres vélos cités sont bien aussi, mais la transmission d’entrée de gamme et le poids sont pénalisants.
      Pour d’autres choix éventuels, je vous indique le lien d’un autre article que j’ai écrit l’année dernière:
      http://www.velofcourse.fr/velo-materiel/achat-1er-velo-conseils-choisir-moins1000euros/

      Bon choix.
      Louis.

      1. Oui désolé j’ai oublié quelques précisions…
        Je pratique principalement de l’équitation, course et ski. Aillant des problèmes de genoux mon medecin m’a recommandé d’acheter un Velo de spinning et d’en faire tous les jours pour la rééducation. Je trouve préfère acheter un Velo de route en me disant qu’il me permettra de faire des sorties avec des amis pratiquant le velo de route.

        J’habite en montagne donc la pratique (hors home trainer) sera principalement de la montée.

        Merci pour votre réponse rapide.

        1. Bonjour,
          Merci pour ces précisions.Je vois que le vélo de route sera bien un complément, mais que les séances de home-trainer, quotidiennes, nécessitent tout de même un vélo convenable. Car, ce n’est pas parce qu’on ne se déplace pas dans l’espace qu’il ne faut pas soigner sa position.
          Bref, en pensant à vos prochaines sorties route, je maintiens ma préférence indiquée dans ma 1ère réponse.
          Cordialement,
          Louis

  7. Bonjour,

    Bravo pour la tenue de votre site et la pertinence des informations que l’on peut y trouver.
    Je suis donc sur le point d’acquérir un vélo de route. Je retiens pour l’instant le vélo B’twin Ultra 700 AF de décathlon.

    Je mesure 1m98 et le vendeur m’a dit que le modèle XL (63) conviendrait parfaitement à mon gabarit.

    Pouvez vous me confirmer cette information?

    Merci d’avance pour votre retour !

    Cordialement,

    Frédéric

    1. Bonjour,
      Merci pour vos encouragements.
      Pour votre taille, le modèle XL convient, en effet.
      S’agissant du b’Twin Ultra 700 AF, c’est un bon produit de base, rapport qualité/prix, surtout si c’est pour débuter (ou reprendre) le vélo dans de bonnes conditions matérielles (1er vélo ? remplacement vélo actuel ?). Je dis cela car, forcément, je ne connais votre historique en matière de pratique du vélo, ni vos projets en la matière.
      Maintenant, pour 390 € de plus, l’Ultra 700 AF est nettement mieux équipé. Mais chacun fait avec son budget, évidemment. Bien sûr, je n’ai aucun intérêt dans l’affaire.
      Allez, bon choix.
      Cordialement,
      Louis

  8.  » Pour donner une idée, sachez que l’on trouve de bons vélos, correctement équipés, neufs, dès 500 ou 600 euros. »

    Non, à 600 € en neuf on ne trouve pas de bon vélo correctement, hélas.

  9. Bonjour Louis,

    Je voudrais savoir quel type de vélo devrais-je acheter. Mon budget est 250 euros. Je fais 1m81 et 78Kg. C’est seulement pour me déplacer dans une ville et d’usage courant.

    Merci en avance,

    Juan

    1. Bonjour,
      Je ne vais pas vous répondre précisément car votre question excède le champ de mon site. Pour vous déplacer en milieu urbain, mes conseils en matière de choix de vélo seraient inutiles – sauf à vous inciter à la prudence, au port du casque, et à respecter le code de la route (j’ai publié un article à ce sujet). Pour ce faire, et selon votre budget, vous trouverez une offre adaptée, très large d’ailleurs, dans toutes les grandes surfaces du sport.
      Cordialement,
      Louis

  10. Bonjour (et merci pour votre article !)
    J’ai qqes interrogations concernant mon premier achat de vélo de route. Je souhaite m’y mettre de manière régulière et varier mes sorties.
    Mon budget est autour de 800-1000 euros. D’où mes questions :
    – Y’a-t-il une réélle différence entre les Shimano Sora et les 105 ? (perceptible à mon niveau débutant)
    – Les roues Mavic Aksium (dispo sur des BTwin) sont-elles vraiment plus avantageuses ?
    – Une étude posturale (offerte par un magasin), est-ce vraiment utile à mon niveau ?

    Un grand merci pour le temps que vous accorderez à mes questions !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Répondez à la question pour poster votre commentaire, merci.