Vélo: les nouveautés 2017

Vélo: les nouveautés 2017

Les aficionados des salons du vélo – et tout spécialement de l’Eurobike (Friedrichshafen Allemagne) – et les lecteurs assidus autant que passionnés des magazines de cycle attendent avec grand intérêt l’annonce des nouveautés de l’année suivante en ce qui concerne le matériel de vélo. Mais chacun sait que dès le printemps, le voile commence à se lever sur certaines de ces nouveautés.

2017 n’échappe pas à la règle, et en ce début d’automne 2016, on a une bonne idée de ce qu’il faut retenir au niveau des sorties 2017 et des tendances, déjà amorcées. Je parlerai ici, comme d’habitude, essentiellement des vélos de route.

Sur un plan général, chaque constructeur du monde du vélo y va de ses nouveautés annuelles, plus ou moins innovantes parfois. Mais si pendant longtemps le vélo dans tous ses composants a plutôt peu évolué techniquement, les choses se sont accélérées depuis quelques années et cela se confirme de plus en plus. A telle enseigne qu’on frôle l’obsolescence avec un vélo de 5 ans ! Sérieusement, il n’est pas essentiel de toujours courir derrière les dernières nouveautés. Ce qui est très important c’est de disposer d’une machine qui répond à sa pratique dans tous ses composants, bien choisi et réglé au niveau de la taille et des 3 points d’appui (selle, cintre, pédales), et en très bon état de fonctionnement.

Si je devais résumer en un seul mot la tendance lourde de 2017 – et des années suivantes – ce serait « disque« . Le freinage à disque s’impose en effet de plus en plus sur les vélos de route – tout en restant, toutefois, encore minoritaire – et ce pour plusieurs raisons, parmi lesquelles la position de l’UCI n’est pas la moindre.

                                      Voir à ce sujet: www.velofcourse.fr/velo-materiel/freins-a-disque-et-velos-de-route/

Après, les services Recherche et Développement (R&D) des constructeurs poussent continuellement leurs travaux sur les cadres vers plus d’aérodynamisme, de rigidité, de légèreté, notamment.

Concernant la course à la légèreté, je me souviens avoir publié il y a 5 ans un article sur ce thème.

                             http://www.velofcourse.fr/velo-materiel/velo-course-poids-leger-coureurs-materiaux-norme/

Aujourd’hui, les vélos sous les 6.8 kg autorisés, et parfois très en dessous, sont légion. Mais, indépendamment du poids, les cadres qui sortent maintenant présentent toujours plus d’aérodynamisme.

Les nouveautés concernant les groupes sont présentes également. Et à côté des « historiques » CAMPAGNOLO et SHIMANO, ainsi que de SRAM, la concurrence s’organise. Je pense à FSA et à ROTOR. Nous y reviendrons.

Viennent ensuite les roues. J’ai l’habitude de dire que le choix des roues compte pour 40% (c’est plus un ressenti qu’un taux ressortant d’un calcul savant, il est vrai) du vélo complet. C’est dire s’il ne faut pas se tromper. Dans ce domaine, les concepteurs et fabricants ne sont pas au taquet du progrès. Nous verrons cela aussi.

La « mode  » du gravel incite les fabricants à proposer des machines configurées pour satisfaire les adeptes du tout en un « VTC/VTT ». On n’oubliera pas non plus, au niveau des nouveautés, les vélos à assistance électrique (VAE) dont le récent salon Eurobike fait la part belle.

Le présent article va ainsi aborder successivement les freins à disque, les cadres, les groupes, les roues. Les gravel et les VAE feront l’objet d’un autre article.

1 – Les freins à disque

Estimant que l’UCI finira par donner son accord (rapidement ?) à l’utilisation en course des vélos équipés de freins à disque, les constructeurs mettent le turbo sur cette technologie. Aussi, la quasi-totalité des fabricants en proposent dorénavant à leur catalogue.

Petite revue générale de la question, sachant que les cadres recevant le dispositif de freins à disque sont modifiés par rapport aux freins sur jantes: élargissement de l’espace fourche et bases/haubans, accroissement de la rigidité de la fourche et des pattes arrières pour tenir compte de la force de freinage des disques.

SHIMANO

Chez le constructeur japonnais, le freins à disque n’est pas une nouveauté, mais le produit 2017 présente des évolutions intéressantes. Plus massif car presque plein, il a des écopes pour mieux dissiper la chaleur lors des freinages. C’est une amélioration du concept Ice Tech.

CAMPAGNOLO

Le fabricant italien sort ses propres freins à disque, dénommés (provisoirement, semble t’il) Campy Tech Lab, car ils sont en test (en 2016) entre les mains de coureurs pros.

SRAM

Le fabricant américain présente ses nouveaux freins à disque: le Purge, car le temps de la purge du système serait ramené à moins de 1 minute et 30 secondes. Tout le système hydraulique a été revu: pistons et étriers, connexions des durites, améliorations de la résistance aux hautes températures.

Les forces en présence ayant été présentées, voici quelques nouveautés équipées des freins à disque en 2017.

LAPIERRE

Citons le modèle SENSIUM, en version disque: système Shimano, hydraulique, disques de 140 mm, dispositif de refroidissement Ice Tech. Le XELIUS est également proposé avec freins à disque.

MERIDA

Ce fabricant de vélos présente à son catalogue plusieurs vélos (hors cyclo-cross) avec freins à disque, dont le Ride Disc 500.

Vélo MERIDA Ride Disc 500
           Vélo MERIDA Ride Disc 500 

Source:  http://www.merida-bikes.fr/2016/road/ride-disc-200

Le haut de gamme figure également au catalogue 2017 de Merida, c’est le Scultura Disc Team.

MERIDA Scultura Disc Team
                                                            MERIDA Scultura Disc Team

Source: http://www.merida-bikes.fr/velos-2017/route-2017/race-2017/scultura-disc-2017/scultura-disc-team-2017

BMC

Le ROADMACHINE est équipé des freins à disque Shimano avec système Ice Tech Frezza. La potence intègre les durites et les câbles. Les disques  ont un diamètre de 140 mm derrière et 160 mm devant.

FOCUS

Le PARALINE à freins à disque sort en plusieurs versions, en Shimano et Sram (choix de plusieurs groupes pour chaque marque). Notons que sur les vélos dames, les disques sont des 140/160 mm, au contraire des vélos hommes, tous en 160 mm AV/AR.

CANYON

Le ENDURANCE CF SLX est équipé de freins à disque. Le diamètre est de 140 mm sur la plus petite taille de cadre (XXS) et de 160 mm sur toutes les autres.

Sans être évidemment exhaustif, citons encore, parmi les vélos qui sortent avec freins à disque, le MERCKX 525, le COLNAGO V1-R, le PINARELLO Gan, l’ARGON 18 Gallium.

Par ailleurs, comme la sécurité est sur la sellette – sur les vélos avec freins à disque – j’avais dans un autre article évoqué l’hypothèse d’un carénage du disque, sans vraiment y croire pour le moment. Or, je découvre que la marque américaine PARLEE (distributeur en France: MOHAWKS) a présenté à l’Eurobike un carénage. En fait, il s’agit de cacher l’étrier du frein à disque et non le disque lui-même.

2 – Les cadres

Comme je l’indiquais en préambule, la recherche en matière d’aérodynamisme s’intensifie sur les cadres de vélos route 2017. De fait, tous les constructeurs travaillent sur la performance de leurs cadres, notamment en matière d’aérodynamisme et lancent sur le marché de telles machines.

Une des caractéristiques – pas nouvelle en fait – qui se retrouve maintenant sur bon nombre de cadres aérodynamiques ce sont les haubans surbaissés. Ainsi les haubans rejoignent le tube de selle plus bas que la jonction avec le tube diagonal (qui, pourtant, est très souvent sloping). L’écart peut être de 10 cm, parfois plus.

Le SCOTT Foil 20 ci-dessous illustre bien cette tendance.

SCOTT Foil 20

Source: https://www.scott-sports.com/fr/fr/products/249643023/Vélo-SCOTT-FOIL-20

Dans la même catégorie de coupe, il y a aussi le BERGAMONT Prime 7.0, le BH G7 Disc, le BMC Teammachine SLR , le BMC Roadmachine 02, le MERIDA Reacto 6000, le S-WORKS Tarmac Dura-Ace, le SPECIALIZED Venge Expert Disc ViAS, le TREK Madone Race Shop Limited, et bien d’autres.

Le WILIER Cento 10 Air et le BIANCHI Oltre XR4  sont également de bons exemples de vélos aérodynamiques.

Wilier Cento 10 Air: les tubes ont des profils qui adoptent les règles NACA et le principe du Kammtail (respect normes UCI, grande rigidité, légèreté à moins de 1000 gr, aérodynamisme, fourreaux de fourche et haubans écartés pour un meilleur écoulement de l’air, haubans plus bas pour restreindre la traînée, intégration (dans le cadre) des câbles et les mécanismes de réglage.

bianchi-oltre-xr4-2

Bianchi Oltre XR4: cadre étudié en soufflerie, tubes profilés, intégration maximum. Cette 3ème version de ce cadre est annoncé avec un gain de près de 20 watts par rapport à la précédente. Photo ci-contre.

Sourcehttp://www.bianchi.com/fr/bikes/bikes_detail.aspx?rangeIDMaster=351833&categoryIDMaster=351839&bikeIDMaster=351942

A l’Eurobike, sont également présentés des concepts bikes. Parmi ceux-ci le COLNAGO Concept au cadre aérodynamique. Tout a été étudié dans cet objectif: tubes très profilés, tube de selle épousant la roue AR, bases et haubans surbaissés, serrage intégré, fourche encastrée. CANYON n’est pas en reste non plus avec les cadres profilés de l’Aeroad et l’Ultimate, par exemple.

3 – Les groupes

Au niveau des groupes, la grande nouveauté se retrouve chez SHIMANO qui sort le Dura-Ace R 9100. C’est la vedette du salon Eurobike.

shimano_rd-r9100-ss_standard_1200-900_v1_m56577569831021464-png-swimg-keepaspectratio

Au-delà des 50 grammes de gain relevé sur le nouveau groupe qui est bien sûr en 11 vitesses (AR) et dont le pédalier est toujours à 4 branches alu, ses caractéristiques sont les suivantes:

  • dérailleur AR avec patte relais pour montage sur tous les cadres du marché (patte visible sur la photo ci-contre,
  • frein sur jante Dura-Ace en version standard et Direct Mount,
  • capteur de puissance intégré,
  • pédale légèrement élargie,
  • dérailleur AR Direct Mount, architiecture Shadow,
  • nouvelle interface de réglage du Di2,
  • connecté via protocole ANT+ au logiciel E-Tube, pour analyser la transmission et la ,programmer; il existe même une gestion automatique des changements de plateaux.

Source de la photo du dérailleur AR ci-dessus:

 http://cycle.shimano-eu.com/content/sac-bike/en/home/components11/road/dura-ace-9100.html

Chez CAMPAGNOLO, la nouveauté se dénomme Potenza. En fait, ce groupe qui remplace l’Athéna est sorti en mars 2016. Il se présente avec une belle finition alu noire. C’est un groupe que l’on commence à voir sur les vélos du marché.

Deux autres nouveautés, chez FSA et ROTOR.

Le groupe FSA K-Force WE arrive, après plusieurs années de tests. Il n’est pas entièrement sans fil. Les leviers utilisent des piles et une tranmission ANT+ pour donner les ordres aux dérailleurs. Tout relié à une batterie située dans le tube de selle. Plusieurs équipes professionnelles doivent employer ce groupe en 2017, parmi lesquelles les françaises COFIDIS et DIRECT Energie.

Quant à ROTOR, il présentait à l’Eurobike les composants d’un groupe appelé Uno. Mais il faut encore attendre de le voir monté sur des vélos de pros pour les tests.

rotor-uno_p1070263

Source:  http://2coupsdepedale.com/content/groupe-rotor-uno-la-grosse-nouveaute-2016

4 – Les roues

Comme toujours, il est essentiel de bien savoir choisir ses roues par rapport au cadre de son vélo, et sa pratique. Le marché est particulièrement large en terme d’offres. On s’y perd un peu entre les roues généralistes, polyvalentes, et les roues spécialisées (parcours vallonnés, montagne, chrono).

La 1ère des nouveautés est bien sûr l’offre de roues pour les freins à disque. Elle se multiplie, et c’est normal compte tenu de l’évolution du marché dans ce domaine. Ainsi, les fabricants proposent des roues avec jante en version pneu ou boyau, alu, carbone, et à différents profils: bas, moyen, haut, le tout pour des freins sur jante ou à disque. Les gammes sont ainsi presque toutes doublées « frein sur jante/frein à disque ».

Puisqu’on parle ici des nouveautés, il faut savoir que les roues en carbone augmentent fortement leur part de marché, que la majorité de l’offre porte sur des roues dont le profil varie de 30 à 35 mm, que l’offre en 45/60 mm s’accroît, et surtout que les constructeurs font de gros efforts sur la piste de freinage des jantes carbone afin de maîtriser l’échauffement des roues lors des freinages traditionnels.

Quelques nouveautés:

  • FULCRUM Zero (roue déclinée en 3 versions), en alu, sont dorénavant construites en C17, pour pouvoir recevoir des pneus jusqu’à 28 mm de section. Cela a aussi pour effet de limiter les turbulences.
  • FULCRUM Speed T, en 40 et 55 mm de profil, avec nouvelle résine pour mieux résister aux températures de freinage.
  • SHIMANO WH-RS81 C50, carbone/alu (piste de freinage). Ces roues de 50 mm de profil sont rigides et aérodynamiques.
  • SHIMANO C40 et C60, en remplacement des C35 et C50, en version pneu, boyau, frein classique, frein à disque.
  • MAVIC CXR Elite, 64 mm, jante alu sur laquelle est ajouté un profil deBlackCell, matériau proche du carbone pour le poids.
  • MAVIC Ksyrium Pro Carbon SL C Disc, haut de gamme de Mavic pour les freins à disque.
  • CORIMA Ws, carbone 3K, hauteur 32 ou 47 mm, plus larges que l’ancienne série S.
  • CAMPAGNOLO Bora 35, Disc, présente au salon Eurobike sous le nom de Campy Tech Lab.
  • CAMPAGNOLO Zonda C17, et la Zonda DB, pour les freins à dique.
  • CAMPAGNOLO Shamal Ultra, nouvelle version élargie en C17, en version pneu ou tubeless.
Roues Campagnolo Shamal Ultra C17 (Photo personnelle)
                                   Roues Campagnolo Shamal Ultra C17 (Photo personnelle)
  • ZIPP 202 NSW, carbone à pneus, nouvelle surface de freinage, nouveau moyeu le Cogniton.
  • ZIPP 202, carbone boyau, Disc.
  • DT Swiss RC38 Spline Mon Chasseral, nouveau traitement des surfaces de freinage pour supporter de hautes températures. Ces roues se déclinent en C pour clincher (pneu) et T pour tubular (boyau). Elles adoptent le ratchet system qui présente l’avantage de faciliter la reprise du pédalage. En effet, après un passage en roue libre, la reprise du pédalage nécessite sur une seconde un certain effort pour démarrer. Avec le ratchet system, la reprise est vraiment instantanée.
Moyeu DT Swiss ratchet system
Moyeu DT Swiss ratchet system (photo personnelle)
  • CANNONDALE Hollowgram, carbone, Disc ou frein sur jante.
  • ROVAL Rapide CLX 32, en diverses versions: pneu, tubeless, boyau, frein sur jante et frein à disque.

Cette liste est très incomplète évidemment.

Qui dit roue dit pneumatique. Les fabricants ne sont pas en reste non plus.

HUTCHINSON sort l’Intensive ² pour l’hiver, bi-gomme (dure au centre pour la durabilité, tendre sur les côtés pour l’adhérence), renfort anticrevaison Hardskin, en 23 ou 25 mm.

HUTCHINSON lance également le Fusion Tubeless Ready, compatible avec toutes les jantes (avec emploi du Liquid Protect).

PANARACER: un pneu tubeless qui se monte très facilement, sans forcer.

CONTINENTAL décline le Grand Prix 4 Season en 32 mm.

SCHWALBE commercialise le boyau Pro One HT, fabriqué en polyester et coton, avec une chape tous temps.

*****

Conclusion

Si l’on voulait être plus complet, il faudrait également parler des périphériques et accessoires, car le salon Eurobike est aussi l’occasion pour les fabricants de présenter leurs innovations. En effet, tant en ce qui concerne les pédales (par exemple, Look Kéo Classic 3, nouvelle version Look Kéo Power, Bluetooth et ANT+),  les selles (Pro Stealth, Italia SLR C59, Prologo Nago C3 CPC Airing), les casques (prototype Lazer avec un volet en nid d’abeilles, Met Strale, Mavic Ksyrium Pro, Smith Route avec aération AirEvac) les nouveautés sont légions.

Mais si l’on ne devait retenir que l’essentiel des nouveautés en 2017, je proposerais les points suivants:

  • tous les constructeurs investissent dans les vélos équipés de freins à disque, doublant une partie de leur production « Frein sur jante/frein à disque », ce qui implique une adaptation des cadres dédiés au disque,
  • Shimano reste le leader sur les freins à disque, Sram est présent et Campagnolo arrive
  • les cadres sont de plus en plus aérodynamiques, tout en étant légers et rigides,
  • en matière de groupe, la grande vedette est le haut de gamme de Shimano Dura-Ace R9100, Campagnolo avait anticipé la sortie de son nouveau groupe Potenza, FSA se place sur le marché du groupe, et Rotor s’en approche à grands pas,
  • les jantes s’élargissent et passent en C17 pour permettre la monte de pneus à section augmentée, 28 et 32 mm,
  • l’offre en roues 100% carbone s’étoffe fortement, le profil moyen augmente et de gros efforts sont faits pour abaisser les températures sur jante lors des freinages prolongés,
  • enfin, en matière de pneu, signalons la nouvelle offre d’Hutchinson: le pneu tubeless qui peut se monter sur toutes les jantes, ce qui est peut-être de nature à faire décoller (sans jeu de mot) l’emploi de ce type de pneu sans chambre.

Louis

(publié le 12 octobre 2016)

 

Une réaction au sujet de « Vélo: les nouveautés 2017 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Répondez à la question pour poster votre commentaire, merci.